fbpx

***

Note de l’éditeur : Cet article a été rédigé par Sophie, qui partage sa passion pour l’entrepreunariat et le développement personnel sur son blog Esprit de Succès.

***

La vie n’est pas un long fleuve tranquille, on le sait bien. Et s’il est un domaine ou cette constatation s’applique tout particulièrement, c’est bien le domaine de la vie professionnelle.

La reconversion professionnelle est devenue quelque chose de banal à l’échelle de la société, même si au niveau individuel, cela reste une décision lourde de conséquences et qui demande réflexion. Se reconvertir suppose en effet de prendre en compte toute une série de paramètres, personnels, professionnels ou matériels. Cela implique de poser beaucoup de questions, à soi-même et autour de soi.

A ce propos, il est bon de préciser l’une ou l’autre chose :

Rassurez-vous, vous n’êtes pas un oiseau rare

En effet, il est de plus en plus rare de passer toute sa vie à exercer un seul et même métier. Les activités évoluent, disparaissent, apparaissent. Nous devons sans cesse nous adapter à de nouvelles découvertes scientifiques et de nouvelles technologies. La crise et la mondialisation ont également rayé de la carte certaines entreprises et les emplois qui allaient avec. Et puis, dans nos sociétés où la quête du bien-être est de plus en plus importante, on n’accepte plus de végéter pendant des années dans une activité qui ne nous convient pas.

Ne comptez pas trop sur votre entourage pour vous aider

Ayez bien à l’esprit que malgré tout l’amour qu’ils ont pour vous, votre décision n’est pas neutre pour vos proches. Soit ils ont du mal à comprendre pourquoi vous ne supportez pas ce qu’eux-mêmes tolèrent depuis des lustres. Soit votre choix va avoir des répercussions sur leur propre mode de vie (baisse de revenus, déménagement, disponibilité moindre, etc) et ils se sentent insécurisés par votre questionnement.

Balayez devant votre porte avant de vous lancer

Ayez bien à l’esprit qu’il est indispensable que votre démarche consiste à « aller vers » plutôt que « s’éloigner de ». Tout simplement parce que qu’il vaut mieux se tourner vers là où on veut aller, que regarder derrière soi pour fuir quelque chose. Avancer en regardant en arrière vous rend vulnérable en cas d’obstacle et ne vous permet pas de savoir très bien où vous allez.

Autrement dit, avant de changer, assurez-vous d’avoir réglé vos problèmes. Sinon, vous risquez de les retrouver, intacts, dans votre nouvel environnement. Au besoin, faites-vous accompagner par un psychologue ou un coach.

Cherchez à mieux vous connaître

Faites le point sur ce qui vous intéresse, ce que vous aimez, ce que vous faites avec facilité. Rappelez-vous quelles étaient vos passions et vos passe-temps quand vous étiez enfant. Pensez à quelques personnes que vous admirez. Demandez-vous ce qui vous attire chez elle. Demandez aux autres comment ils vous perçoivent, ce qu’ils vous trouvent comme qualités et points forts, ce qu’ils vous verraient bien faire professionnellement. Eventuellement, passez des tests.

Mettez-vous en mode radar

Ouvrez tout grands les yeux et les oreilles. Observez tous les métiers que vous pouvez rencontrer autour de vous. Ceux de votre entourage, ceux que vous croisez dans votre vie quotidienne. Pensez aussi aux films, séries, livres. Les personnages ont en général des professions, regardez ce qu’ils font, demandez-vous si cela pourrait vous plaire. Regardez les émissions de télé et les journaux parlant d’emploi.

Eventuellement, consultez les pages jaunes pour découvrir des métiers auxquels vous n’auriez pas pensé.
Relevez tout ce qui vous attire et faites des rapprochements. Qu’est-ce qu’il y a de commun entre tous ces métiers ?

A suivre prochainement, la seconde partie de « 10 conseils pour changer de vie »

Photo : Joanne Tatham