fbpx

Si vous voulez une vie plus simple, plus légère, vous devez accepter un certain nombre de choses. En lisant cette phrase, vous vous dites peut-être “mais qu’est-ce qu’elle raconte ? il faudrait faire des concessions ? je veux une vie SANS concessions, moi, je veux vivre comme je l’entends !”. Mais à vrai dire, ce serait aller trop loin, trop vite. Ici, je vous parle d’acceptation. Et c’est encore autre chose… un élément indispensable, à mes yeux, pour une vie heureuse.

Accepter l’imperfection. Parce que si vous attendez que toutes les conditions soient réunies, que tout soit absolument parfait, vous augmentez les chances de ne jamais agir.
Accepter le rythme. Parce que nous sommes tous uniques, et évoluons de différentes façons.
Accepter ses besoins. Parce que même s’ils sont en contradiction avec votre mode de vie actuel ou votre environnement, ils sont là pour vous indiquer le chemin qui vous correspond le mieux.
Accepter le chemin. Parce qu’il y aura toujours des hauts et des bas, et que vos expériences, bonnes ou mauvaises, sont là pour vous apprendre quelque chose sur vous, les autres, la vie.
Accepter les besoins des autres. Parce que vivre selon vos besoins en tenant compte de ceux des autres, c’est vivre en harmonie avec son environnement.

Mais attention…

Accepter l’imperfection ne veut pas dire ne pas chercher à faire/avoir mieux.
Accepter le rythme ne veut pas dire procrastiner.
Accepter ses besoins ne veut pas dire se comporter égoïstement.
Accepter le chemin ne veut pas dire avancer toujours sur la même route.
Accepter les besoins des autres ne veut pas dire courber l’échine et oublier ses propres besoins.

Accepter ces choses, c’est reconnaître leur existence, et leur validité. C’est faire la paix avec elles, et composer avec elles, ce qui est différent de faire des concessions. Bien sûr, dans certains cas, il sera plus judicieux d’en faire ; ce sera l’option la moins “coûteuse”. Mais dans d’autres, vous pourrez tout simplement faire autrement, en tenant compte de l’élément qui ne vous convient pas tout à fait.

Accepter vous donne le choix. Parce que vous n’êtes plus en lutte, “la tête dans le guidon”, ou contrarié. Vous êtes “neutre”, et prêt à prendre la meilleure décision possible, ou lieu d’avoir le sentiment de tourner en rond.

Accepter est un instrument de liberté. Parce que l’acceptation vous libère des pensées et émotions négatives qui vous plombent. Et une fois que vous en êtes débarrassé, un monde de possibilités s’offre à vous.

Votre témoignage m’intéresse !

Et vous, quelle est votre expérience avec l’acceptation ? Avez-vous des difficultés à accepter ce que la vie met sur votre chemin, ou est-ce naturel pour vous ? 

N’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires ! 🙂

Photo : Joanne Tatham (Instagram)