fbpx

Lorsque je me suis lancée dans l’entrepreneuriat, et plus particulièrement dans l’entrepreneuriat sur le web, ça a été clair à mes yeux : je n’étais pas infopreneure. Après tout, je suis coach avant tout – j’accompagne les autres, je les guide… mon business ne consiste pas à vendre des produits d’information !

Certes, et pourtant.
Créer un business qui s’adapte à mon style de vie nécessitait quelques ajustements.

Non, je ne suis toujours pas infopreneure, je suis toujours coach, mais il m’a fallu être créative, imaginer autre chose pour moi. Car il n’était pas question que mon business dépende à 100% de ma présence. J’avais déjà avancé naturellement dans cette direction, mais c’est l’année dernière que j’ai été frappée par l’importance de finaliser les dernières modifications.

Aujourd’hui, à l’approche de mon congé maternité (dans quelques jours seulement !) et alors que j’automatise tout ce qui peut l’être jusqu’à fin août, je réalise à quel point je suis heureuse de l’équilibre que j’ai trouvé : avoir ce qu’il faut en place pour ne pas vendre mon temps, sans pour autant vendre de l’information ; je préfère l’offrir gracieusement et faire payer pour le plus important : la transformation.

Avoir des programmes disponibles en autonomie (après les avoir « testés » avec des participantes en direct), mais également des accompagnements de groupe à long terme, qui ne nécessitent pas que je sois nécessairement là tous les jours (et encore moins cet été), ainsi que quelques clientes en individuel (sachant que dans tous les cas, je ne compte pas mes heures – tout en ayant des limites claires)… c’est exactement ce que j’aime et qui me correspond.

Il m’a fallu du temps pour en arriver là. Ce n’était pas du tout ce que j’imaginais en démarrant mon activité. Je me voyais enchainer les rendez-vous individuels en présentiel, comme le ferait une psy. Non pas parce que c’était ce que je voulais, mais parce que je n’avais pas idée qu’autre chose est possible.

Gratitude infinie pour le chemin parcouru !

Si aujourd’hui, ton business te semble moyennement ressembler à ce à quoi tu aspires réellement, demande-toi : l’as-tu façonné ainsi parce que c’était ce que tu désirais véritablement ou bien parce que tu ignorais l’existence d’autres possibilités ?

Il est toujours temps de changer !