Blog

La permission de ne rien faire

La permission de ne rien faire

La semaine prochaine, à partir de ce soir en réalité, je débranche de mon business.

Complètement.

Pendant environ 10 jours.

Je ne me souviens pas de la dernière fois que j’ai fait ça.

J’ai un excellent équilibre vie pro-vie perso, mais mon business est mon bébé, ma passion, ma mission de vie – j’y pense en permanence, de jour comme de nuit, et m’en séparer plus de 3-4 jours n’est pas facile pour moi. J’ai toujours de nouvelles idées, de nouvelles envies, de nouvelle transmissions à partager… Mais je connais également l’importance des coupures. Des vraies coupures.

La semaine prochaine, donc, je romps avec mes habitudes et je termine un cycle : je n’écrirai pas d’article, n’enverrai pas de newsletter, n’enregistrerai pas de vidéo ou de masterclass, ne travaillerai pas sur mon marketing ni n’accompagnerai mes clientes.

Rien.

Je vais aller au bout du silence dont je te parlais récemment, du moins professionnellement (je serai, en revanche, toujours sur Instagram Stories… mais je le ferais même si ça ne faisait pas partie de mon job ;)).

Je m’offre ce silence pour mieux appuyer sur « reset », pour mieux me recentrer, pour mieux recharger mes batteries.

Et crois-moi, c’est un cadeau que je te fais !

Parce que je t’offre pendant cette semaine un espace-temps supplémentaire pour toi – fais-en bon usage.

Parce que je te rappelle l’importance que couper complètement avec mon métier, même lorsque c’est une passion.

Parce que je te rappelle que c’est possible de le faire sans que tout ne s’effondre.

Et parce que je sais djà que je vais revenir différente. Il va y avoir du changement. Beaucoup. Et ça va être puissant. Ça l’est déjà intérieurement. Ça bouillonne. Et ce « rien » est ce dont j’ai besoin avant de laisser s’exprimer tout ça.

Ça ne sera peut-être pas une explosion immédiate à mon arrivée – ou peut-être que si.
Mais le changement sera bien amorcé…

D’ici là, voici mon cadeau : la permission de ne rien faire. #resetyourself
(dédicace à Myriam pour ce magnifique hashtag !)