fbpx

C’est le printemps, il fait presque beau plusieurs heures d’affilée, le soleil se couche plus tard et l’on pense déjà aux vacances… Ne serait-ce pas le moment idéal pour faire un bon petit nettoyage de printemps ? Mais attention, pas à moitié : donnons-nous les moyens d’assainir notre environnement en tirant un trait sur le superflu !

Le désencombrement est véritablement tout un art, que, je dois vous l’avouer, je ne maitrise pas parfaitement. Ceci dit, je ne me fais pas d’illusion : c’est parce que je ne m’en donne pas toujours la peine !

J’ai pris l’habitude, environ deux fois par an, de désencombrer mon espace vital. Un déménagement étant prévu d’ici quelques mois, je n’exclue pas d’en faire un supplémentaire cette année afin de me faciliter la tâche !

Voici comment je procède :

Catégoriser

Avant d’entamer ce grand désencombrement, sachez que chaque objet que vous possédez devra rentrer dans l’une de ces trois catégories :

  • A garder : ce qui vous plait et/ou vous est utile
  • A donner / vendre : ce que vous ne souhaitez pas garder, mais qui peut encore servir à quelqu’un
  • A jeter : ce qui de toute évidence n’est plus en état de trouver un autre foye

Prévoyez donc si besoin des cartons différents afin de récupérer ce qui doit être jeté ou donné/vendu.

Tout doit avoir une place

Pour commencer, je vous recommande de procéder au désencombrement de votre habitation pièce par pièce. Ne passez à la suivante que lorsque vous avez désencombré entièrement celle sur laquelle vous travaillez.

Une première façon de faire le tri simplement peut consister à inspecter chacun des objets/vêtements qui y sont et de s’assurer qu’ils ont leur place dans cette pièce. Si vous ne savez pas où mettre certains d’entre eux, c’est peut-être tout simplement qu’ils n’ont pas leur place chez vous !

Se poser les bonnes questions

Il se peut que vous hésitiez dans certains cas. Posez-vous donc honnêtement les questions suivantes :

  • Est-ce utile ? (En ai-je réellement besoin ?)
  • Est-ce que je l’aime ?
  • Est-ce qu’il m’apporte quelque chose ?

Si vous répondez majoritairement non à ces questions, peut-être devriez-vous vous séparer de cet objet… Si vous avez du mal à déterminer l’utilité d’un objet, demandez-vous si vous vous en êtes servis au cours des douze derniers mois. A moins que vous prévoyiez de l’utiliser dans un avenir proche, il y a de fortes chances pour que vous ne l’utilisiez plus jamais.

Éviter l’encombrement au quotidien

Certaines personnes parviennent à limiter l’encombrement en appliquant cette règle : pour chaque objet qui entre, un doit sortir.

Cela peut paraitre un peu extrême, et pourtant… Si vous avez déjà tout ce dont vous avez besoin, est-il vraiment indispensable d’acquérir quelque chose de nouveau ? C’est parfois le cas des vêtements et chaussures, par exemple. Combien de fois avez vous acheté de nouveaux habits alors que vous conserviez dans votre garde robe des vêtements que vous ne portez plus ?

Ne vous limitez pas à votre habitat

Désencombrer sa maison, c’est bien, mais ce n’est parfois pas suffisant pour certains d’entre nous : les accros de l’informatique auront peut-être besoin de réaliser le même travail sur leur ordinateur, par exemple… N’hésitez pas à explorer les différentes possibilités, et soyez-en sûrs : un désencombrement fait toujours beaucoup de bien et donne ouvre de nouvelles perspectives !

Photo : sindesign