fbpx

Pendant longtemps, je ne me suis pas sentie à ma place.
Pas au bon moment.
Pas au bon endroit.

Quoi que je fasse, quelque chose ne collait pas.
Entre mon environnement et moi, quelque chose ne collait pas.

Je me sentais différente.
Trop différente pour être comprise.
Trop différente pour être acceptée telle quelle, et véritablement appréciée.

Mais ce n’était pas une question de confiance en moi.
On m’aurait posé la question, c’est en tout cas ce que j’aurais répondu.
“Bien sûr que oui j’ai confiance en moi ! Je sais ce que je vaux !”

Ce n’était pas faux, mais pas entièrement vrai non plus.

En creusant, et en étant honnête envers moi-même, ce n’était clairement pas vrai.
Savoir ce que l’on vaut est une chose ; avoir confiance en soi en est une autre. 

Lorsque je n’osais pas exprimer mon opinion alors qu’elle m’était demandée,
Lorsque j’évitais de prendre la parole en public alors que j’avais tant à dire,
Tous ces moments où je ne prenais pas ma place alors que cela me tenait tant à coeur,
je n’avais pas confiance en moi.

Ce n’était pas de ma faute, bien sûr.
Beaucoup de choses avaient contribué à me faire douter.

Mais si j’étais loin d’être coupable, j’avais une responsabilité : celle d’inverser la tendance.

Car ça ne pouvait plus durer.

Je m’étais tant cachée à la création de mon activité,
Je ne m’étais pas imposée comme d’autres l’avaient fait,
Et j’en avais nourri du ressentiment !

Ça ne pouvait pas durer.

Je devais prendre ma place. Moi.
Et pas attendre que l’on me découvre comme par magie, que l’on me repère, que l’on me mette sur le devant de la scène.
Je devais être celle qui allait me découvrir, me repérer, me mettre sur le devant de la scène.
Moi.
Car personne ne le ferait à ma place.

Tout est parti d’un désir, a évolué vers une intention, jusqu’à la prise de décision.

Le jour où j’ai pris cette décision, petit à petit, les lignes ont bougé.
Ma réalité a changé.

J’ai fait plus que je n’avais jamais fait.
J’ai vécu plus que je n’avais jamais vécu.
Et j’ai été fière, tellement !

Ma confiance en moi s’était gonflée.

Il a fallu du temps, il a fallu du travail, mais ma confiance s’est gonflée et tout à commencé par cette décision.

Progressivement, ma voix s’est faite entendre.
Progressivement, mon expertise a été reconnue.
Progressivement, j’ai pris ma place.

Est-ce que le chemin est terminé pour autant ? Non. Jamais !
Chaque jour, je travaille d’une façon ou d’une autre à renforcer ma confiance en moi.
Chaque jour, je sors un peu de ma zone de confort.
À plusieurs reprises, je me suis réinventée… et j’ai dû reprendre ma (nouvelle) place.

Et chaque jour, je (re)décide de prendre ma place.
Chaque jour, je me réengage envers moi-même.
Chaque jour, j’assure ma place.
La mienne, celle que je veux.
Celle que je mérite.

Ton témoignage m’intéresse !

Et toi, as-tu décidé de prendre ta place ? Qu’est-ce que ça a changé pour toi ?
De quoi as-tu besoin pour prendre ta place… ou décider de la prendre ? 

***

Si tu souhaites être guidée sur le chemin, sache que les inscriptions à mon programme INDOMPTABLE, qui débute le 19 juin prochain, ont ouvert leurs portes avec un tarif early bird à saisir dès maintenant.

Pour en savoir plus et nous rejoindre, c’est par ici : http://indomptable.fr