fbpx

Je ne l’ai pas évoqué jusqu’ici, mais il n’y a pas que votre environnement physique et votre esprit qui peuvent être désencombrés. Notre vie numérique aussi a tendance a être remplie de choses inutiles ! Alors comment faire pour simplifier cet autre aspect de nos vies ? Voici quelques pistes :

Le bureau

Première chose à faire : se débarrasser de tous les icônes qui encombrent le bureau ! Personnellement, j’ai longtemps eu un bureau bourrés de trucs, alors que… je ne vois mon bureau que lorsque je l’allume ou que je l’éteints !

A présent, mon bureau est complètement vide. Par ailleurs, le dock de mon mac est masqué par défaut. Opération Zéro Icône réussie !

Le dossier téléchargements

Le dossier téléchargements devrait être, à mon sens, un dossier temporaire. Idéalement, les fichiers téléchargés devraient y rester uniquement le temps d’installer l’application téléchargée, ou de trouver sa juste place au fichier.

Dans les faits, c’est rarement le cas, mais je pense que faire le vide une fois par semaine est plus que réalisable, et c’est un minium.

Les autres dossiers

Je suis sûre que je ne suis pas la seule à conserver, pour une raison qui m’échappe, des fichiers que je ne devrais pas garder. Allez, avouez ! 😉

Dans mon cas, le premier exemple qui me vient à l’esprit se trouve côté photos. J’en prends un certain nombre, et j’ai tendance à toutes les conserver, y compris les ratées et les “qui-ressemblent-à-la-précédente”, donc inutiles. Je finis pas nettoyer tout ça plus ou moins régulièrement, mais c’est à chaque fois que je traite mes photos que je devrais le faire.

Bon allez, à partir de maintenant, je m’y colle 🙂

Et bien sûr, cela s’applique également aux vidéos et aux “insérez ici le type de fichier qui vous concerne”.

Les logiciels

Suite logique, il faut s’attaquer également aux logiciels. On peut en installer un bon nombre, pour répondre à un besoin ponctuel, ou pour simplement tester ce nouveau truc génial dont untel nous a parlé.

Faire de temps en temps le tour des logiciels installés, s’assurer qu’ils nous sont tous utiles, et supprimer ceux dont on n’a plus besoin, ça ne mange pas de pain !

La boîte mail

…j’ajouterais même “en particulier la boîte de réception”. En ce qui me concerne, j’utilise Gmail, qui me comble depuis des années. Je ne télécharge jamais mes emails sur mon ordinateur, tout reste en ligne, ce qui me permet d’accéder à n’importe quel mail où que je sois.

Voici la règle que je tente d’appliquer (avec parfois un peu de relâchement, je dois bien l’avouer !) : ma boîte de réception doit être vide lorsque je quitte Gmail. En gros, cela signifie que je dois avoir trouvé la bonne place/effectué l’action nécessaire pour chaque mail reçu.

Quatre possibilités : je supprime le mail, j’y réponds, je le rends accessible sous un label (ou étiquette) précis, ou je l’archive.

Ce que je vous suggère, c’est d’avoir une base de trois labels/étiquettes afin de mieux traiter les mails reçus :
1. A répondre
2. A lire plus tard
3. A faire (le mail nécessite une action autre qu’une réponse)

J’ai évidemment d’autres labels dans ma liste, mais ceux-ci sont les plus importants. Un fin de journée, lorsque j’ai un peu plus de temps devant moi, je revois les différents mails afin d’effectuer l’action qui s’impose, le but étant de ne pas se retrouver avec 500 mails dans “A répondre” 😉

Ce qui m’aide également beaucoup, c’est l’utilisation des filtres. Je suis inscrite à quelques listes de diffusion qui peuvent me bombarder d’emails. Il n’est pas question de les voir remplir ma boîte de réception (et de recevoir en prime une alerte sur mon iphone à chaque fois) ! J’ai donc créé des filtres, afin que chaque mail reçu de tel expéditeur ou contenant tels mots dans l’objet soit automatiquement redirigé vers un label spécifique, sans passer par la boîte de réception.

Un dernier conseil pour la route : se désinscrire des newsletters commerciales. A moins d’avoir un réel projet d’achat et d’attendre impatiemment la sortie d’un produit donné, ces newsletters ne servent la plupart du temps qu’à polluer la boîte de réception.

Le lecteur de flux rss

Ah… ma bête noire ! C’est certainement l’emplacement virtuel (là encore, je n’utilise pas de logiciel et préfère largement Google Reader pour avoir accès à mes flux où que je sois) le plus encombré pour moi. Je ne compte plus mes flux RSS, mais il faut dire que je lis beaucoup de blogs plus ou moins régulièrement, et que mon flux rss me sert également à bookmarker des blogs intéressants… Rassurez-vous tout de même (au cas où vous seriez inquiets pour mon bien-être mental ;)), je purge !

Le conseil que je donnerais en la matière, est de créer des dossiers par thème par exemple, de façon à pouvoir accéder rapidement à ce qui vous intéresse au moment où vous consultez votre lecteur.

Autre astuce : la création d’un dossier temporaire dans lequel tout nouveau flux devra passer quelques temps. Une fois le temps imparti écoulé (un mois par exemple), demandez-vous si vous avez effectivement lu les nouveaux billets, s’ils vous ont plu, et avisez ! Le flux trouvera sa place définitive dans un dossier spécifique ou… à la poubelle !

Dans le monde numérique comme chez vous, n’oubliez pas de vous demander : en ai-je eu vraiment besoin les 6 derniers mois ? est-ce que ça me plait réellement ? est-ce que ça me facilite la vie ?

De votre côté ça se passe comment ?

Avez-vous des astuces à nous faire partager ? Dans quel état se trouve votre environnement numérique ?

Dites-moi tout dans les commentaires ! 🙂

A lire également : Simplifier sa vie sur son ordinateur, publié par Justin tout récemment.

Photo : Aperçu de mon bureau