Blog

Le secret de la réussite n’est peut-être pas celui que vous croyez

Le secret de la réussite n’est peut-être pas celui que vous croyez

Selon vous, de quoi avez-vous le plus besoin pour vivre la vie que vous désirez : Motivation ? Détermination ? Discipline ? Planification ?

Ces mots, nous les entendons et les lisons partout. Ils sont perçus comme les grands indispensables à toute réussite. Et ce n’est pas faux ! Ce sont incontestablement de grands alliés.

Mais ces mots sont souvent perçus comme froids, durs, crispants pour celles et ceux dont le but ultime, celui qui se cache derrière leurs actions, rêves, et objectifs, est tout simplement d’être heureux, et de se sentir à la bonne place.

Bien évidemment, créer la vie que l’on désire nécessite du “travail”. Un travail de clarification, un travail de compréhension, un travail de mise en oeuvre. Mais je crois aussi fermement que lorsque l’on travaille à construire quelque chose que l’on aime sincèrement, profondément, on ne devrait jamais avoir tout à fait l’impression de travailler.

Un travail épuisant

Motivation. Détermination. Discipline. Planification.

Que ressentez-vous lorsque vous lisez ces mots ? Personnellement, mon corps se tend, mes sourcils se froncent. Et c’est une chose dont je ne veux pas. Ce que je veux, c’est me sentir légère, sereine, détendue. Et ce, même lorsque je m’emploie à effectuer le travail de toute une vie, celui de construire ma vie.

J’ai expérimenté le travail acharné, la planification extrême, la stratégie à outrance, la discipline quotidienne. Je suis restée déterminée pendant des mois, cherchant la motivation partout où elle se trouvait. Cette méthode m’a menée tout droit au burn-out.

J’ai essayé si fort pendant des mois et des mois que je me suis vidée de mon énergie. Je me suis fermée, éteinte sans même m’en rendre compte. J’ai cessé d’y croire. Épuisée, j’ai baissé les bras. Il m’a fallu quelques mois supplémentaires pour reprendre du poil de la bête, y croire de nouveau, et me remettre au “travail”… autrement.

Une approche plus douce

Nous ne sommes pas des machines. Pour vivre la vie que nous désirons vivre, nous devons écouter nos besoins, respecter notre rythme.

Si pour certains, motivation, détermination, discipline et planification seront des mots inspirants, ce n’est pas le cas de tout le monde…. et ce n’est certainement pas le mien. Aujourd’hui, je préfère parler de vivre avec intention.

Vivre avec intention, c’est donner l’orientation que l’on désire à sa vie.

Pour vivre avec intention, vous avez simplement besoin :
– d’avoir un minimum de clarté (savoir ce que vous voulez vraiment)
– d’agir en conscience (faire vos choix et poser vos actes dans le respect de votre intention)

Pour m’y aider, je prends trois minutes chaque matin pour fixer mon intention du jour, en cohérence avec mon intention de vie : comment je veux me sentir, ce que je veux vivre. Et si, au cours de la journée, je sens que je m’éloigne de mon intention, je prends quelques minutes pour me recentrer.

Cela n’exclue pas de se donner un coup de pied aux fesses de temps à autres, mais c’est une approche qui est plus douce et agréable sur le long terme, qui peut vous accompagner toute votre vie sans pression, sans épuisement.

Et c’est définitivement quelque chose à essayer dans le cadre du challenge Être bienveillant envers soi-même. Que ce soit votre intention chaque jour !

Votre témoignage m’intéresse !

Et vous, qu’est-ce qui vous aide le plus à vivre la vie que vous désirez ?
Est-ce que motivation, détermination, discipline, et planification fonctionnent pour vous ? 
Vivez-vous avez intention ? 

Partagez votre expérience et vos réflexions dans les commentaires ! 

Photo : Joanne Tatham (instagram) 

Commentaires

5 Comments

  1. Bonsoir, cela fais bien longtemps que je vous lis mais je ne vous avez jamais repondu meme si c est pas l envie qui me manque car je mets une heure a taper un mot ,je voulais juste vous dire que vous m encourager dans bien des domaime. J ai également lu le livre de Dominique loreau il y a quelques années ce qui m a permis de désencombrer la moitié de ma maison et j ai tout de suite acheté le votre qui m a permis de désencombrer le reste merci mille fois, tant matériellement que mentalement. Quel travail! mais quel bonheur et quelle gratitude. Pour en revenir a votre sujet, vivez vous avec intention?pour moi je dirai plutôt que je vis avec experimentation, j ai decouvert il y a peu le reiki qui est une énergie universel spirituelle mais pas religieux. Et au moment de cette découverte le maître enseignant a dit une phrase qui m a marque :je ne demande pas d y croire ni de ne pas y croire ni même de me croire faite en juste l expérience

    Reply
  2. Bonsoir, cela fais bien longtemps que je vous lis mais je ne vous avez jamais repondu meme si c est pas l envie qui me manque car je mets une heure a taper un mot ,je voulais juste vous dire que vous m encourager dans bien des domaime. J ai également lu le livre de Dominique loreau il y a quelques années ce qui m a permis de désencombrer la moitié de ma maison et j ai tout de suite acheté le votre qui m a permis de désencombrer le reste merci mille fois, tant matériellement que mentalement. Quel travail! mais quel bonheur et quelle gratitude. Pour en revenir a votre sujet, vivez vous avec intention?pour moi je dirai plutôt que je vis avec experimentation, j ai decouvert il y a peu le reiki qui est une énergie universel spirituelle mais pas religieux. Et au moment de cette découverte le maître enseignant a dit une phrase qui m a marque :je ne demande pas d y croire ni de ne pas y croire ni même de me croire faite en juste l expérience et depuis ce jour j experimente j agis et je vois si ca me convient ou pas merci excusez moi je voulais me corriger mais le mail est parti vous aurez compris. Je préfère lire qu écrire sur un clavier aline

    Reply
  3. Bonjour Joanne,
    tes écrits entrent souvent en résonnance avec mes pensées, synchro quand tu nous tiens…
    J’ai vécu un véritable “tipping point” quand j’ai eu 40 ans. Non pas que je me sois libérée d’un coup de tous mes poids personnels, mais ils sont devenus plus légers, plus faciles à dépasser.
    J’ai toujours aimé cette citation d’Horace : “Carpe diem quam minimum credula postero”. Profiter du jour, être totalement dans le présent. Facile à dire, plus difficile à faire, mais qui permet vraiment de “vivre”.
    Quand je manque d’énergie, je me remémore tout ce que j’ai déjà accompli, ça me donne envie de continuer, d’y aller.
    Quand je sens l’angoisse ou le stress monter, je me dis “est-ce que ça comptera dans 10 ans ?”
    Prendre le temps, sortir de l’injonction de vitesse que la société et nous-même nous infligeons, voilà mon truc à moi.
    L’intention, j’aime beaucoup cette notion aussi, à la fois concrète et philosophique. Merci !
    Biz

    Reply
    • “est-ce que ça comptera dans 10 ans ?” -> Meilleure question EVER. <3

      Reply
  4. Il y a des années que je me cherche … Je suis perdue … Êt j’espère que vos lumières m’aideront sur le cheminement de mon bonheur, de mon moi intérieur !!

    Reply

Trackbacks/Pingbacks

  1. Autorisation de ralentir | Vie Simple - […] aline on Le secret de la réussite n’est peut-être pas celui que vous croyez […]

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

CommentLuv badge