fbpx

Il y a quelques semaines, en rentrant chez moi, j’ai trouvé la porte de l’appartement grande ouverte. La serrure était détruite, la porte salement amochée, et le mur complètement fissuré. Alors que je me préparais à un merveilleux week-end, autant dire que je suis retombée brutalement de mon nuage ! Par chance, rien n’avait été volé, le(s) cambrioleur(s) ayant certainement été surpris. Cette mésaventure, qui aura gâché la soirée, a été toutefois une excellente occasion pour moi de réfléchir une fois de plus à mes possessions.

J’ai en effet constaté qu’il ne m’aura fallu que quelques minutes pour déterminer si oui ou non quelque chose avait disparu. Cela s’explique par une seule raison : mon attention ne s’est portée que sur quelques possessions-clés.

Dans un premier temps, j’ai cherché du regard les objets coûteux ainsi que les vêtements et chaussures utilisés régulièrement (j’avais eu connaissance d’autres cambriolages dans le quartier, au cours desquels seuls des vêtements avaient été volés), puis les outils de travail indispensables à cette période (documents papier et quelques livres…) et enfin, ce que je qualifierais d'”intime” (quelques photos, et des documents donnant des informations très personnelles…). En d’autres termes, le plus important pour moi était d’être rassurée sur la présence des objets difficiles à remplacer.

En faisant ce constat, j’ai également pris conscience de toutes les choses que je possède et dont je ne me suis pas souciée une seconde. Certes, j’ai besoin d’un minimum de vaisselle, de linge de maison, ou encore de produits d’entretien ou de soin. Mais qu’en est-il du reste ? Qu’en est-il des vêtements que je n’ai pas cherchés du regard ou des livres qui auraient pu disparaitre sans que je ne m’en aperçoive ?

Si je ne suis pas arrivée au bout de mon chemin vers la simplicité, j’ai fait un pas de plus en me débarrassant que quelques possessions supplémentaires suite à cette expérience !

Votre témoignage m’intéresse !

Et vous, qu’est-ce qui vous manquerait vraiment si vous veniez à vous faire cambrioler ? Qu’est-ce qui ne vous manquerait absolument pas ? Pouvez-vous commencer à vivre sans ces choses dès maintenant ?

Photo : Jon Nicholls