fbpx

Fixer ses prix, c’est tout un art… qu’il faut vraiment apprendre à maitriser un minimum quand on veut s’assurer un bon équilibre vie privée/vie professionnelle.

Pourquoi ? Parce que ce sont en partie tes tarifs qui vont déterminer ton style de vie (pour faire très court : plus tes tarifs sont bas, plus tu vas devoir bosser comme une tarée… ce qui ne veut bien évidemment pas dire que tarifs élevés = glande ;)) !

Mais voilà, ce n’est pas si simple. Pas toujours. Au début, on peut facilement remettre en question ses choix à la moindre occasion, à la moindre remarque.

Et puisque j’ai moi-même reçu la semaine dernière un email d’une lectrice scandalisée par le prix de ma journée VIP intensive, je me suis dit que c’était le moment idéal pour évoquer ce sujet sur le blog.

Au programme : 4 principes de base pour fixer tes prix correctement.

Ready? C’est parti !

Accorde de la valeur aux RÉSULTATS que tu apportes

La meilleure façon de commencer à réfléchir à tes prix est de t’interroger sur le résultat que tu offres à tes client-e-s, c’est à dire le retour sur investissement.
Qu’est-ce qu’ils ou elles ont à gagner ? Qu’est-ce que ça va leur (r)apporter ?

C’est pour ça que paient tes client-e-s : pour un résultat.
Pas pour le temps que tu vas passer avec elles.
Pas pour le temps que tu vas passer à travailler sur le produit ou projet.
Pour le résultat.

C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai failli augmenter le prix de la journée VIP à la dernière minute : parce que cette journée permet de prendre un raccourci de taille, et que pour une entrepreneure qui serait coach ou thérapeute par exemple, il suffirait qu’un-e client-e achète un pack de 10 séances à 500€ (c’est à dire, un tarif trèèèès accessible) pour que le coût de la journée soit amorti.

Étant donné la galère que ça peut représenter de packager ses talents d’une façon qui fait sens pour le public visé, c’est tout bénéf.

Ne laisse personne te dicter tes prix

Si ça ne t’es pas encore arrivé, crois-moi sur parole : tu recevras sans doute au moins un feedback négatif concernant tes prix dans ta carrière d’entrepreneure, qu’il s’agisse d’un email scandalisé tel que celui que j’ai reçu ou d’un simple “c’est trop cher pour moi”.

Ce n’est pas parce que tu reçois ce type de retour que tes prix ne sont pas justes. Ça veut juste dire que cette personne en particulier n’est pas dans ta cible. Ou que tu as mal su expliquer la valeur de ce que tu offres, le résultat obtenu. Point.

Bien sûr, il vaut mieux t’être assurée un minimum qu’il existe, dans la cible que tu vises, des personnes prêtes à investir dans ce que tu as à offrir et au tarif auquel tu l’offres.

Mais une fois que tu t’en es assurée, tes tarifs sont ta décision.

Et finalement, les feedbacks négatifs permettent surtout d’identifier ce qui pourrait être expliqué plus clairement ou ce qui pourrait être modifié/amélioré dans ton offre.
Mais ça ne devrait jamais être une occasion de baisser tes prix !

Dans la même veine…

Ne fixe pas tes prix en fonction de la “concurrence”

Si tu fixes tes prix en fonction des prix pratiqués par la “concurrence” (je mets des guillemets, parce que je crois qu’il n’y a pas de concurrence), tu vas fixer tes prix en fonction de critères qui ne sont pas les tiens : besoins, envies, mais aussi auto-sabotage et croyances limitantes.

On a suffisamment de casseroles au derrière pour se coltiner en prime celles des autres !

Et enfin, un dernier conseil d’amie…

Arrête de penser que tout ce que tu offres, on le trouve déjà gratuitement sur internet

Un passage m’a particulièrement marquée dans l’email que j’ai reçu :
“Quelques heures d’informations pour des informations que l’on peut trouver sur internet (…)”

J’ai été très étonnée qu’une femme qui est a priori une entrepreneure (ou souhaite le devenir) compare un service payant à l’information qu’on peut trouver sur internet.

Parce que si on commence toutes à se dire que de toute façon “on trouve tout gratuitement sur internet”, c’est bien simple, on peut toutes mettre la clé sous la porte.

Ça voudrait dire que personne n’a besoin d’un-e professionnel-le pour organiser son mariage, personne n’a besoin d’un-e professionnel-le pour créer son site internet, personne n’a besoin de comptable, personne n’a besoin de rien.

Pourtant, s’il suffisait de ces informations pour avoir le business et la vie qu’on désire & mérite, ça se saurait, non ?! Tout comme ça se saurait si tout le monde pouvait se contenter de tutos wordpress pour faire un beau site web pro. Ou organiser un mariage de folie. Ou rééquilibrer son alimentation.

En fait, j’écris “tout le monde”, mais même la moitié des gens n’y arrivent pas.

Tu sais pourquoi ?

Parce qu’entre avoir l’information et passer à l’action, il y a un monde.
Parce que l’information n’est pas forcément triée et organisée de façon logique.
Parce que même quand elle l’est, ce n’est pas personnalisé, donc pas forcément adapté à la personne qui la reçoit.
Parce que même quand on a tout ça, on a besoin de coups de pieds au derrière, d’avoir un cadre, de rendre des comptes, d’être vraiment soutenue.

À ton avis, pourquoi même les coachs formé-e-s au métier de coach (et qui ont donc tous les outils et toute la connaissance à portée de main) se font coacher aussi ?

Parce que l’information ne fait pas la transformation. Tout simplement.

Donc mets tout de suite un terme aux pensées du type “mais il y a déjà plein d’infos en ligne”.
Ou bien mets tout de suite un terme à ta carrière d’entrepreneure pour retourner au salariat.

Parce que ce type de pensées, ce sont des croyances limitantes qui vont t’empêcher de gagner ta vie avec ton activité, de contribuer au monde en misant sur tes talents et d’avoir le style de vie qui te fait vraiment vibrer.

Si tu n’y crois pas, personne n’y croira à ta place… et tu auras bien du mal à vendre. Ce serait quand même dommage de t’auto-saboter, non ?

Ta mission, si tu l’acceptes

Je suis curieuse : quelles difficultés as-tu rencontré quand tu as commencé à fixer tes tarifs ? Quelles erreurs as-tu commises ?

Dis-moi tout dans les commentaires !