fbpx

Les fêtes de fin d’année approchent, ainsi que la folie qui les entourent. Comme chaque année, nous sommes poussés à la consommation : nous DEVONS offrir des cadeaux à nos proches, et nous nous attendons à en recevoir également.

Vous vous douterez que dans ma quête du minimalisme, je ne peux concevoir la fête de Noël à venir de cette façon ! Alors comment profiter de ces fêtes sans tomber dans la surconsommation et les achats inutiles ?

Le point sur les cadeaux

Lorsque je pense à toutes les fêtes précédentes, qu’il s’agisse de Noël ou des anniversaires, d’ailleurs, je ne peux oublier le flot de cadeaux que j’ai pu offrir et recevoir. Bien sûr, je ne me souviens pas de tous ces cadeaux, mais il y a quelque chose qui reste bien présent dans mon esprit : les cadeaux reçus qui m’ont déçue (et le plaisir feint), et les cadeaux offerts parce-qu’il-fallait-bien-offrir-quelque-chose, sans grande conviction, et sans me soucier de savoir si le bénéficiaire allait l’apprécier.

Oh bien sûr, j’ai connu le plaisir d’offrir des cadeaux dont je savais qu’ils étaient vraiment désirés et qu’il seraient très appréciés. J’ai aussi connu le plaisir de recevoir des cadeaux répondant parfaitement à mes attentes, ou les anticipant à merveille. Mais quel pourcentage représentent-ils ? Pas grand chose. Et je suis sûre que la majorité des personnes qui me liront se reconnaitront ici !

L’esprit des fêtes de fin d’année

Pour revenir spécifiquement aux fêtes de fin d’année, il est bon de se souvenir de ce qu’elles représentent vraiment.

Pour moi, il s’agit avant tout de passer un moment privilégié et convivial avec les gens que j’aime. Un bon repas (mais pas forcément onéreux), des invités de choix, des conversations agréables dans un environnement chaleureux… voilà comment j’imagine des fêtes idéales. Et comment je les ai vécues, parfois. Car soyons honnêtes, les fêtes sont aussi parfois l’occasion de passer… de mauvais moments ! Mais j’y reviendrai dans un billet à venir 😉

Cadeaux et minimalisme

Cette année, je ne veux pas de cadeau. J’ai été particulièrement gâtée par la vie ce mois-ci, et mes deux voeux de Noël se sont réalisés à l’avance (là aussi, j’y reviendrai). Je suis donc une femme comblée !

J’ai, objectivement, tout ce dont j’ai besoin. Des choses vitales, et des choses moins vitales. Le reste serait avant tout du superflu, un bonus dont je peux me passer. Et sur mon chemin minimaliste, je n’ai pas besoin qu’un nouvel objet vienne s’ajouter à la longue liste de ceux que je possède déjà ! Je me suis d’ailleurs rendue compte à l’occasion de mon challenge minimaliste, que je possédais des choses qui m’ont été données ou offertes, et que je n’ai jamais utilisées ! Inutile donc, d’aller plus loin.

Proposer des cadeaux différents

Bien entendu, tout le monde ne partage pas le même point de vue ou le même style de vie. Mais il est possible de trouver un compromis afin de ne pas offrir ou recevoir de cadeaux inutiles.

Il est par exemple envisageable d’offrir :
ses compétences dans un domaine précis (à vos parents ou grands parents peu doués en informatique, pourquoi ne pas leur accorder du temps pour leur apprendre quelques bases ?)
un cours (cuisine, oenologie, langues, sport…)
un moment privilégié (massage, thalasso…)
de nouvelles expériences (saut en parachute…)
une somme d’argent qui aidera son bénéficiaire à réaliser un projet (ma mère a financé pour mon anniversaire mon permis de conduire, par exemple)
– un produit culturel immatériel (invitation à l’opéra, à une exposition, au théâtre…)
– quelque chose que vous aurez fait vous même (une écharpe, un carnet que vous aurez décoré, un succulent dessert dont vous avez le secret)

Et si vos proches tiennent absolument à vous faire un cadeau, orientez-les en précisant votre démarche et ce qui vous ferait vraiment plaisir. Certains convainquent leurs amis et leur famille de faire un don à une association qui leur tient à coeur, d’autres de leur faire un don pour financer un voyage (ce que mon mari et moi-même avons fait pour notre mariage)… A vous de voir !

Partagez votre expérience et vos aspirations

Et vous, comment vivez-vous/gérez-vous les fêtes de fin d’année et les cadeaux qui les accompagnent ? Qu’est-ce qui vous ferait vraiment plaisir cette année ? Si vous ne participez pas à la surconsommation de la période des fêtes, comment vos proches le vivent-ils ?

Les commentaires vous sont ouverts ! 🙂

Photo : Cristiano Betta