fbpx

« Si je n’ai pas au moins une carte sim, je vais péter un câble. Rien ne marche. Tout est compliqué. Je n’aurai pas internet. Il me faut au moins ça. Qu’on me donne au moins ça. »

J’étais sérieuse, et je sentais que les larmes étaient à deux doigts de me monter aux yeux.

S’il y a bien une chose qui m’est primordiale au delà d’un toit au dessus de la tête et d’un minimum de chauffage (enfin… plus, c’est mieux !), c’est internet. Parce que je travaille avec. Mais ce serait mentir que de dire que c’est l’unique raison.

Alors j’étais là, sur mon ordinateur, à tenter de commander une carte sim française et un abonnement mobile, faisant face au refus successif de ma Mastercard – belge – et de celle de Julien – belge également -, tentant de comprendre entre les lignes la raison de ce refus et maudissant intérieurement la terre entière. Du moins, jusqu’à ce que je comprenne qu’il faudrait sans doute utiliser une carte française. Et par chance, j’avais suggéré à Julien, à l’occasion de son dernier passage en France, d’ouvrir un compte Nickel.

« Passe-moi ta carte du compte nickel pour voir ? »

En deux minutes, c’était réglé. Je me suis instantanément détendue.

Il en fallait peu, finalement, pour m’apaiser.

Et en vérité, il en fallait encore moins que ça. Si ça n’avait pas marché ? J’avais un plan B. Mes outils.

S’il y a bien une chose sur laquelle je travaille constamment, c’est ma capacité à lâcher prise. Au fil du temps, elle s’est accrue. J’ai encore du travail, bien sûr, mais je mesure la progression.

Oui, mon déménagement est complexe car rapide. Mais ce n’est pas que je me sens dépassée par les événements… C’est que je travaille sur l’acceptation du fait qu’il y a un temps pour tout et que je ne peux pas aller plus vite que la musique.

Et l’Univers est merveilleux au point de m’offrir toutes les opportunités dont j’ai besoin pour poursuivre mon travail personnel.

::::

Si tu désires te faire accompagner en 2017, il me reste quelques places en individuel à partir de mi-février.
Pour en savoir plus sur mes offres, rends-toi sur cette page : http://joannetatham.fr/coaching/

::::

Ton témoignage m’intéresse ! 

Dans les commentaires juste en dessous, dis-moi : parviens-tu à lâcher prise ? Travailles-tu là-dessus en ce moment ? Si oui comment ?