fbpx

Plus d’espace.

C’est ce dont nous avons parfois besoin.

Plus d’espace pour croître, pour grandir, pour assimiler, pour diffuser, pour infuser…
Plus d’espace pour être, pour se permettre, pour se perdre, pour se redécouvrir…
Plus d’espace pour respirer, pour prendre le temps, pour suivre son rythme…

Parce qu’on ne peut pas toujours entrer dans des cases. Parce qu’on a parfois besoin de plus de liberté.

Rester sur les rails, oui, sans que le chemin soit forcément imposé par quelqu’un d’autre. Rester sur les rails en suivant son rythme, ce qui est encore plus appréciable – et nécessaire ! – à cette époque de l’année où l’on a parfois envie d’hiberner ou de se protéger des nombreuses sollicitations de fin d’année.

Plus d’espace, plus de simplicité, plus de légèreté… Un minimum d’efforts. De la régularité, des petits pas, de petites choses simples, faciles à intégrer au quotidien, qui ne demandent pas de creuser profond, d’aller loin, de réfléchir pendant des heures, d’avoir du temps devant soi et de la tranquillité… et qui pourtant, participent à, entrainent des changements profonds.

Avec Le Cercle, je reviens au minimalisme. Parce que le minimalisme offre de l’espace. Dans le l’environnement physique, mais aussi dans l’agenda, dans la tête. On ne garde que l’essentiel. On ne s’attarde que sur ce qui mérite notre attention au moment M.

Quelque part, c’est le luxe ultime.

Plus d’espace. C’est ce que mon corps et mon esprit réclament de plus en plus fort.
Plus d’espace. C’est ce dont j’ai besoin pour créer dans ma vie ce que je désire – personnellement comme professionnellement.
Plus d’espace. C’est l’élément indispensable pour renaître, m’élever, et occuper l’espace que je suis vraiment faite pour occuper, selon mes termes.

Plus d’espace, c’est ce que Le Cercle propose.
C’est ce qu’il propose aux participantes, bien sûr. Il leur offre le luxe d’avancer à leur rythme, de ne pas avoir à faire trop de place dans leur emploi du temps, de faire chaque pas avec facilité.
C’est aussi ce qu’il me propose, à moi. Je me sépare des contraintes techniques, de l’organisation complexe. Je fais simple, je suis le flow et me concentre sur l’essentiel, sur le coeur, sur le centre du Cercle à l’instant T. C’est pour cette raison qu’il ne peut y avoir deux Cercles identiques.

Créer ce Cercle, créer les conditions, les préparer… Cela me pousse à redécouvrir en ce moment même le luxe de l’espace dans mon quotidien personnel et professionnel. Une expérience simple a priori, qui me challenge pourtant énormément, me fait sortir de ma zone de confort, me transforme… profondément. Pourtant, je n’ai presque rien fait. Juste un petit pas, puis un autre. Mais je les ai faits, pleinement. Et c’est ce que les membres du Cercle s’apprêtent à faire.

Plus d’espace. C’est à la fois le luxe et l’outil ultime. C’est plus, parce que c’est moins. Plus de vide, moins de choses.

Parce qu’on n’a pas besoin d’être dans le “toujours plus”, dans l’accumulation, pour travailler sur soi, se développer personnellement & professionnellement, et accomplir ce que l’on désire accomplir…

***

Les portes des inscriptions au Cercle sont ouvertes.
Le Cercle est ton port d’attache. Le temps d’une saison, je t’accompagne avec douceur et bienveillance en toi pour mieux créer ce que tu désires autour de toi, à ton rythme.

Voici mon invitation : http://joannetatham.fr/lecercle