fbpx

Le premier janvier dernier débutait le Projet 333, qui consiste à ne porter que 33 vêtements et accessoires pendant 3 mois. Retour sur cette expérience.

Des ajustements profitables

Le mois dernier, je vous confiais mes doutes quant à la stratégie que j’avais adoptée. En effet, j’avais misé sur des tops sympas, occultant complètement qu’en plein hiver, ce ne sont pas eux que l’on voit (et quand j’écris “on”, c’est en réalité de moi que je parle), mais les gilets qui les recouvrent !

J’avais donc l’impression d’être tout le temps habillée de la même façon…

Fort heureusement, mes mésaventures vestimentaires m’ont permis d’ajouter de nouvelles choses à ma garde robe… et la hausse des températures, d’en profiter visuellement ! Une vraie bouffée d’air pur !

Shopping

Comme je l’ai évoqué dans le précédent billet sur le sujet, il a fallu (quoi que bien sûr, rien ne m’y obligeait !) que je retourne faire les boutiques. Après quatre mois sans le moindre achat de vêtement ou chaussures, autant vous dire que ça m’a fait tout drôle 😉

J’y suis allée avec un objectif très précis en tête : acheter un manteau noir. Mais voilà, c’était la fin des soldes… ce qui a rendu l’entreprise sacrément difficile. J’ai donc fini par me tourner vers internet, où j’ai enfin trouvé mon bonheur. J’ai donc maintenant un manteau digne de ce nom et qui me plait ! 🙂

L’aveu

Il est temps de vous dire la vérité : j’ai mis fin à mon Projet 333 plus tôt que prévu. Le 25 mars, j’ai “lâché l’affaire”. Pourquoi ? Parce qu’il faisait beau, bien trop beau pour porter des chaussures fermées !

J’étais certes un peu “déçue” d’arrêter avant la fin, mais le but de l’expérience n’était pas de me frustrer outre mesure !

Bilan

Ce Projet 333 aura été une expérience très intéressante. Comme j’ai pu le dire précédemment, il m’aura permis d’avoir une meilleure conscience de mes besoins, et de mieux déterminer ce qui m’est inutile dans ma garde robe.

Si c’était à refaire, bien entendu, je le referai sans hésiter, car je n’ai aucun regret. Mais je ne vous cache pas que si je réalise une nouvelle édition, elle sera plus courte. La météo est bien trop variable sur une telle durée ! 😉

Autre chose : depuis le 25 mars, j’ai uniquement porté deux paires de chaussures qui ne faisaient pas partie de ma liste initiale. Pour le reste, finalement, rien n’a changé ! A croire que je me suis habituée…

Photo : Joanne Tatham