fbpx

Difficile de ne pas se laisser distraire dans un monde où l’on est sollicitée en permanence, par tout le monde, tout le temps.

Pour certaines, une petite distraction de temps en temps au fil de la journée n’aura pas de conséquence importante. Mais pour la plupart d’entre nous, soyons honnêtes, c’est vite la catastrophe, en particulier quand on se laisse distraire par le monde numérique : un clic, puis un autre, une lecture rapide, un tour sur youtube… et c’est finit, on scrolle sans savoir ce qui nous a amenée là, pourquoi on continue ni comment s’en sortir.

Pourquoi ça part si facilement en sucette ?

Parce que la plupart du temps, on ne décide pas.
On se laisse séduire, appâter par une notification. Et cette notification marque le début de la fin.

Au delà du temps que ça nous fait perdre, c’est aussi très stressant. Parce qu’une fois qu’on a connaissance de la notification, on ne peut pas l’oublier.
Elle est là, quelque part, dans un coin de notre tête. Et on VEUT, on DOIT savoir ce qui se passe pour pouvoir reprendre le cours de notre vie.

Pas de panique ! Il y a une solution.
Tu le sais, parce qu’au fond de toi, tu la connais déjà. Mais ça te fait un peut peur. Tu ne te sens pas prête… Comme moi il y a encore 2 mois.

Ces dernières semaines, j’ai progressivement tenté quelque chose de nouveau : d’abord le soir et le week-end, puis carrément toute la semaine, j’ai coupé toutes les notifications de mon smartphone. Ou en tout cas, les notifications sonores.

Finies les sonneries en cas de tweet, de whatsapp, de sms, de mail, de mention FB, de Facebook Messenger, de hangout, de periscope, de snapchat, de vine, et j’en passe.

Mon smartphone ne sonne presque plus, et ça a changé ma vie du tout au tout.

“Presque plus”, parce que j’autorise les sonneries prioritaires uniquement. Donc en gros, si c’est mon mari ou ma mère, ça sonne, sinon mon smartphone se contentera d’une notification visuelle.

Pour la control freak que je suis, qui veut savoir tout ce qui se passe sur tous les réseaux en permanence et être alertée quoi qu’il se passe (parce qu’on ne sait jamais, il pourrait y avoir une catastrophe), ça a demandé un sacré stretch mental. C’est pour ça qu’il a fallu que j’y aille progressivement.

Mais la liberté que ça m’apporte, le temps, le focus, et la zénitude que je gagne chaque jour, font de cette décision probablement l’une des meilleures que j’ai prises ces dernières années.

Si tu as des difficultés à ne pas te laisser distraire par les notifications, je n’ai qu’un mot à te dire : essaie !

Parce que tout peut attendre que ce soit le bon moment pour toi… et le monde ne s’effondrera pas entre temps.

Ta mission, si tu l’acceptes

Just do it! Coupe les notifications de ton smartphone. Commence par une heure ou deux, puis une soirée, un week-end, et viens me dire ce que ça a changé pour toi.

En attendant, je suis curieuse : comment les différentes notifications affectent ta concentration, ta productivité et ta zenitude au quotidien ? Dis-moi tout dans les commentaires !