fbpx

Je déteste faire la vaisselle. Je ne trouve pas cette activité agréable, et la plupart du temps, j’ai surtout l’impression de perdre mon temps.

Il y a quelques années, donc, j’ai fait l’acquisition d’un mini lave-vaisselle d’occasion (mais en très bon état), qui garantirai la paix du ménage. Je n’en ai pas honte, même s’il on pourrait arguer que c’est un achat superflu et complètement anti minimaliste (mais faut-il rappeler que le minimalisme, c’est comme midi, chacun le trouve à sa porte ?). J’assume, parce que je ne prends aucun plaisir à faire la vaisselle, et que la faire moi plutôt que de donner les assiettes et couverts sales à une machine ne m’aide pas à me concentrer sur l’essentiel.

Ce mini lave vaisselle bon marché a été l’un des meilleurs investissements que j’ai fait. Et il y a quelques semaines… le “drame” est arrivé. Après six ans de vie commune et trois déménagements, il a commencé à fuir. Beaucoup. Il avait donné tout ce qu’il pouvait, et n’était pas en mesure de poursuivre notre belle histoire.

Je vous rassure, je n’ai pas pleuré ! 😉 Mais autant dire que j’ai été déçue, ce malheureux incident intervenant à la même période que beaucoup d’autres. Financièrement, le remplacer n’était pas dans mes priorités, ni dans celles de mon mari. Nous avons donc du (re)commencer à retrousser nos manches et enfiler nos plus beaux gants…

Je ne vous mentirai pas : à chaque fois que je me suis mise devant l’évier depuis, j’ai systématiquement poussé un grand soupir d’agacement. Pourtant, tout récemment, quelque chose m’a frappé. Alors qu’en ce moment, je suis en train de jongler entre différents projets, et que je tente de maitriser l’art d’être multitâches (je “tente”, car c’est bien difficile – ce n’est d’ailleurs sans doute pas souhaitable-, même pour une femme ;)), l’un des rares moments où je ne fais rien d’autre que la tache que je suis en train d’accomplir est bien celui de la vaisselle. Les mains prises et face au mur, même si je le voulais, je ne pourrais pas faire autrement !

Lorsque je fais la vaisselle, mon esprit vagabonde, je pense à des idées d’articles parfois, à la journée à venir ou celle qui est passée… Je suis dans ma bulle.

Finalement, cette tâche que je déteste tant est devenue une occasion inespérée de me concentrer sur “mon moi intérieur” et de réfléchir…

Ne vous méprenez pas : dès que j’aurai la possibilité de remplacer mon défunt lave-vaisselle, je le ferai sans hésiter ! Mais d’ici là, je vous invite à profiter vous aussi de ces moments, ne serait-ce que de temps à autres… dans une société qui pousse à aller toujours plus vite, voyez la vaisselle comme une pause dans votre journée. Une pause en tête à tête avec vous même. Laissez votre esprit vagabonder, on ne sait jamais quelle grande idée pourrait vous sauter à l’esprit !

Votre témoignage m’intéresse !

Que vous partagiez ma “haine” de la vaisselle ou non, j’aimerais beaucoup avoir votre avis. Avez-vous vécu la même chose ? Est-ce qu’une activité que vous jugiez désagréable ou inutile vous a donné l’occasion de faire quelque chose d’inattendu ? Quels moments sont les plus propices pour laisser vagabonder votre esprit ?

Partagez votre expérience dans les commentaires !

Photo : Cielo de la Paz