fbpx

Tu le sais certainement déjà : si tu veux aller plus loin, améliorer les choses, optimiser, emmener son activité au niveau supérieur… tu dois (entre autres) saisir les opportunités, les provoquer aussi, ne pas avoir peur, oser, te lancer, être dans l’action.

Mais bien souvent, la grosse difficulté est d’arriver à distinguer ce qui va vraiment t’être utile de ce qui est en réalité une perte de temps. Et tu ne veux pas perdre de temps, pas vrai ! 😉

Pour t’éviter de t’en faire perdre en lisant cet article, je vais aller droit au but : il est plus que temps que tu utilises l’un de tes super-pouvoirs, et que tu apprennes à dire NON.

Je sais, je sais… tu veux que ton business cartonne, qu’il se fasse connaître plus encore, et pour ça tous les moyens sont bons, non ?

Eh ben non.
Pas toujours.

Des fois, c’est une perte de temps.

Bien sûr, à mes yeux rien n’est jamais complètement un échec : même si tu perds ton temps, tu apprendras à mieux identifier au prochain coup ce qui est au service de ton business et de tes objectifs, à identifier les plans foireux, etc.

Mais dans ce cas, assure-toi bien que tu as vraiment appris la leçon. Ce serait dommage de reproduire les mêmes erreurs plus tard, hein ?

Ceci étant dit, la question est : à quelles opportunités dire non exactement ?

C’est très simple :

  • A celles que tu ne “sens” pas (à ne pas confondre avec celles qui te font peur)
  • A celles qui ne te rapprochent pas de tes objectifs (à toi de les définir)
  • A celles qui te demandent trop d’investissement (temps/énergie/argent) par rapport à ce qu’elles peuvent te rapporter

Et évidemment, à celles qui entrent en conflit avec d’autres engagements pris au préalable !

Mon conseil pour te faciliter la tâche : crée-toi des guidelines et fais-en une checklist à ressortir à la prochaine opportunité ! En ayant déterminé au préalable les critères qui te permettront de savoir qu’une proposition est alignée avec ce que tu désires pour ton business, tu sauras en quelques minutes à peine si ça en vaut la peine ou pas.

Et si ça ne vaut pas le coup ? Il suffit tout simplement de dire non. Gentiment & poliment.

Et si tu as dit oui à un projet mais que tu réalises que ce n’était pas la décision la plus appropriée ?

Eh bien tu dis non. Tu t’excuses. Tu expliques sans te perdre dans les justifications sans fin. Et tu te rétractes. En évitant de mettre les personnes impliquées dans la moise en annulant à la toute dernière minute, ça va de soit.

Et je sais… je sais que même en faisant au mieux, c’est nul.
C’est désagréable. Personne n’a envie de lâcher quelqu’un (enfin… je crois ? ;))
Mais c’est parfois nécessaire.
(Et tu te sentiras mieux après, aussi.)

Ta mission si tu l’acceptes :

Est-ce qu’il t’est déjà arrivé de saisir des opportunités qui se sont avérées complètement foireuses ? Qu’est-ce que ça t’a appris ?

Fais-toi des guidelines et n’hésite pas à les partager dans les commentaires (ou dans le groupe facebook si tu es un peu timide ;))

Sinon, dans un autre style, y’a le Power of Love qui est pas mal (oui, le titre de cet article était un clin d’oeil au titre de la chanson)(j’aurais pu dire que c’était un clin d’oeil au Power of Now, mais non) :

Allez, la series addict en moi ne peut pas résister, c’est cadeau 😉 :