fbpx

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours eu un problème avec le temps.

Il m’a sans cesse semblé tellement arbitraire, si limité… en définitive, le temps est injuste ! D’autant qu’il n’avance pas forcément au rythme que l’on souhaiterait.

Je pensais m’en affranchir en me séparant de ma fidèle montre (quoique ce n’était pas une décision consciente ; elle a cessé de fonctionner et j’ai eu la flemme de m’en occuper)… jusqu’à ce que je réalise que mon téléphone portable l’avait finalement remplacée.

Et puis un jour, ça m’a frappée : pour s’affranchir du temps qui passe, on n’a pas besoin de s’en séparer ; il suffit d’y trouver son propre rythme.

L’astuce du jour devrait t’y aider :

Pour plus d’informations sur Le Cercle et nous y rejoindre : http://joannetatham.fr/lecercle