fbpx

Aujourd’hui, j’ai le plaisir d’accueillir mon amie Morgane, une nana absolument géniale qui manie les mots avec grâce, authenticité et fun !

Si tu ne la connais pas encore, je t’encourage vivement à la suivre de près… elle est aussi attachante que passionnante 🙂 (vraiment, elle rendrait passionnante la chose la plus ennuyeuse du monde)

Hello ! Parle-nous un peu de toi et de ton activité.

Hello ! Je m’appelle Morgane Sifantus et j’ai une vie bien remplie : j’ai créé Mo’ pour mots qui propose du conseil en communication écrite, je suis également blogueuse et auteure (3 livres déjà écrits et plusieurs en cours !) et j’ai un bébé sur le feu (si je puis dire ^^) : une plate-forme de publication numérique qui répond au doux petit nom de Book in web. Enfin, j’ai deux jeunes enfants. Ce qui n’est pas rien !

À quoi ressemble une journée type pour toi ?

Eh bien, à part les horaires d’école, je n’ai pas de journée type. Je suis quelqu’un qui s’épanouit dans le freestyle et l’improvisation. Je décide souvent de mon emploi du temps au dernier moment, selon mes rendez-vous pros ou persos, les boulots que je dois rendre, mes envies de sport ou de pause…

Pendant longtemps, j’ai essayé de planifier mes journées, quelle angoisse pour moi ! Depuis que j’accepte ma nature, ça va beaucoup mieux :).

Est-ce qu’il y a eu des périodes dans ta vie d’entrepreneure où tu n’as pas suffisamment pris soin de toi ? Si oui, comment ça a affecté ton business et ta vie en général ?

Oui, au tout début, il y a 4 ans. Il faut dire que je n’ai pas fait les choses à moitié puisque j’ai lancé Mo’ pour mots alors que j’étais enceinte de ma fille. Ma première année, je l’ai passée à jongler entre mon bébé et de nombreuses prestations sous-payées car je voulais me rassurer sur mes capacités à « rentrer de l’argent ». Bilan : j’ai bossé comme une folle pour une somme ridicule, j’étais fatiguée et presque découragée.

J’étais frustrée car je n’arrivais plus à profiter des moments. Avec les enfants, je pensais boulot, quand je bossais, je pensais « organisation familiale ». J’avais l’impression d’être submergée.

Comment s’équilibre ta vie aujourd’hui ?

Depuis, j’ai augmenté mes tarifs pour arriver au juste prix et valoriser mon travail, j’ai changé de clientèle… J’ai appris, ou plutôt j’apprends chaque jour à dire « non » à ce qui ne me convient pas (sans me justifier !) et « oui » à ce qui m’apporte. Je vais bientôt souffler les 5 bougies de mon business, donc j’ai acquis une bonne connaissance de mes capacités et de mes limites.

En ce qui concerne le fameux « équilibre vie pro-vie perso », ma plus grande avancée c’est de ne plus culpabiliser. J’essaye de cultiver le temps présent : avec ma famille, je pense famille. Au bureau ou avec mes clients, je pense boulot. Bien entendu, je peux avoir un éclair de génie à tout moment, donc j’ai toujours un carnet ou mon téléphone pour noter mes idées

Et je garde des temps de solitude (en bonne introvertie, ils me sont vitaux!) pour rêvasser, me promener, regarder mes séries préférées. En plus, c’est excellent pour la créativité.

Et le fun dans tout ça ?

Le fun ? Pas besoin de l’intégrer dans ma vie, le fun c’est ma vie. Je suis quelqu’un qui rit énormément, qui aime faire rire aussi. Je suis plutôt positive et essaye de voir le bon côté en toute chose. Ainsi, j’ai arrêté il y a 3 ans de regarder/lire les infos. Je m’éloigne des personnes toxiques ou plombantes.

Autres essentiels : mes copines qui répondent toujours présentes pour un bon délire libérateur (sur la toile ou devant une bière ^^). Mes collègues de co-working et mes client.es avec lesquels je rigole bien. Mes enfants qui font les clowns et apportent de la légèreté au quotidien (même s’ils sont chiants parfois aussi, soyons honnête 😀 ). Pour terminer, je dirais que ce qui m’apporte le plus de fun c’est quand je fais les choses (que ce soit mon entreprise, les relations sociales, mes activités persos) avec plaisir et simplicité, sans me laisser embêter par le regard des autres ou la jalousie que je pourrais éprouver.­

Par exemple, il y a quelques mois, j’ai commencé à courir. Au début, ce n’était pas fun, car je me trouvais lente, j’étais envieuse des gazelles qui courent 10 km sans transpirer et en devisant gaiement avec un bogosse à leurs côtés. Hum. Depuis que j’ai arrêté de me challenger et que je le fais pour moi, si j’ai envie, le temps et la distance que je veux, je m’amuse. Idem pour mon blog ou mes livres. Tant pis si je ne deviens pas une star, tant que ça me rend heureuse et que ça procure du bonheur à quelques lecteurs, c’est top !

Si tu avais une devise, ce serait quoi ?

Carpe diem, évidemment. Profiter du moment présent. Pas toujours facile, il faut apprendre à ne plus ruminer le passé, à aller de l’avant.

Morgane Sifantus

Quels sont les challenges que tu rencontres au quotidien ?

En ce moment, les montagnes russes émotionnelles de l’entrepreneure ! Passer du stress « il faut que je gagne de l’argent » à l’euphorie « youpi, mon dernier billet a cartonné », c’est parfois fatiguant. Mais tellement mieux que l’ennui de la routine que j’ai pu expérimenter dans ma vie d’avant…

Autre challenge plus intime : croire en moi. Il y a encore du taf mais j’ai fait de sacrés progrès dernièrement ! Pendant longtemps, j’ai très mal vécu ce que je prenais pour un défaut : je procrastine. Maintenant, je sais que ça m’apporte une forme de sérénité, que ça me permet de profiter de la vie et d’être créative. Il faut simplement que je ne la laisse pas m’envahir. Trouver l’équilibre, en fait…

Comment te sens-tu en général ?

Très bien ! Je suis généralement de bonne humeur, pleine d’énergie, d’idées, d’envies. Et quand ça ne va pas, ça ne dure jamais bien longtemps : j’en parle, je vais marcher dans la ville, ça m’aide bien.

Quelles sont tes astuces pour t’organiser, être efficace et maintenir un bon équilibre vie privée / vie professionnelle ?

Le dimanche soir, je regarde tout ce que j’ai à faire dans la semaine et le positionne sur mon agenda. Puis, chaque soir, je vérifie mon programme du lendemain, notamment si j’ai des rendez-vous pour préparer mes itinéraires.

Je suis très ponctuelle, que ce soit dans le rendu de mes prestations comme aux rendez-vous. Du coup, je passe pas mal de temps à attendre les autres ! Alors, j’ai toujours un livre ou un carnet pour rester zen. Egalement, je me laisse systématiquement des plages de liberté, que j’utilise selon mon besoin du moment.

Pendant 2 ans, j’ai travaillé à la maison, mais ça ne me convenait pas psychologiquement. Maintenant, je préfère sortir de chez moi : j’ai un bureau partagé mais j’ai aussi écumé les cafés et bibliothèques. Ainsi, je suis plus efficace et c’est plus structurant pour mes enfants. Eux s’en fichent que je sois au téléphone avec un client !

Le mot de la fin ?

J’aime l’entrepreneuriat car j’aime l’inattendu. Parfois, quand je rends visite à mes anciens collègues, je mesure la chance que j’ai de pouvoir créer ma vie au quotidien, même si je ne vis pas au pays des licornes multicolores (en plus moi, je serais plus dragons que licornes 😛 ). Je crois aussi que nous avons toutes des équilibres différents, il est donc important de se respecter, quand bien même nous ne serions pas « comme les autres » !

Morgane travaille actuellement sur l’élaboration d’une plateforme de publication en ligne, et recherche donc des auteurs qui souhaiteraient « tester » leurs textes en ligne, ainsi que de futurs lecteurs, bien entendu !
Toutes les infos : http://www.morganesifantus.com/bookinweb-histoire-livre-numerique/