fbpx

Aujourd’hui, c’est Sacha Kimmes que j’accueille sur le blog. Et je suis d’autant plus heureuse de te la présenter que je la connais depuis plusieurs années ; nous nous sommes connues virtuellement alors que j’étais encore dans mon ancienne vie : intégratrice web en CDI et modèle photo en dehors des horaires de bureau. C’est aussi la Wonderpreneure que je vois le plus régulièrement IRL (In Real Life). Je te laisse la découvrir : 

Hello ! Parle-nous un peu de toi et de ton activité.

Je suis une créatrice de lingerie basée sur Bruxelles. Je designe, réalise et fait la communication autour de mes collections moi-même. Même si ça représente une masse de travail assez conséquente, étant assez introvertie, j’apprécie énormément travailler seule.

En fonction des périodes de l’année, de mes éventuels événements et de ma charge de travail, je produis soit par petits lots très limités, soit à la commande. Les créations sont donc dans tous les cas assez exclusives.

À quoi ressemble une journée type pour toi ?

Je me lève en général assez tôt, vers 6h du matin. Je vends pas mal aux US mais aussi au Canada et en Australie par exemple, du coup, je prends mon premier café en faisant un peu de catchup sur les commentaires, etc reçus pendant la nuit sur mes réseaux.

Après m’être apprêtée et avoir répondu aux mails qui nécessitent mon attention immédiate, j’entame mon programme couture de la journée : ça peut être finir quelques commandes, faire un peu de stock d’avance pour les pièces que je vends plus ou travailler à de nouvelles créations.

Selon le boulot que j’ai, je fais une pause vers 11h-13h après laquelle je me concentre sur les commandes que je peux faire partir le jour même. J’essaie vraiment de ne pas les laisser s’accumuler car malgré tout, ça arrive super vite et il faut que je suive derrière!

Je finis la journée par de la planification : ce que je dois finir pour les prochains jours, les fournitures couture que je dois acheter, les pièces que je devrais penser à refaire, etc.

Est-ce qu’il y a eu des périodes dans ta vie d’entrepreneure où tu n’as pas suffisamment pris soin de toi ? Si oui, comment ça a affecté ton business et ta vie en général ?

Oh oui ! J’aime bien travailler donc j’ai tendance à travailler tout le temps. Ma vie sociale en pâtit beaucoup et au bout d’un moment, je suis simplement moins productive.

C’est assez particulier en fait car quand on est entrepreneur, on a l’impression que lorsqu’on travaille, on fait quelque chose pour soi et ce n’est pas faux, mais il faut apprendre, ou réapprendre, à faire des choses qui ne sont pas liées au boulot.

Wonderpreneure du mois : Sacha Kimmes

Comment s’équilibre ta vie aujourd’hui ?

Parfois, je dis simplement non ou j’affirme mes conditions de travail car mon organisation est plutôt bonne point de vue rapport productivité/temps personnel si je la suis, et les clients doivent comprendre que sans cet équilibre, je ne leur fournirais pas un bon service et je finirais par trouver un métier plus sain.

J’apprends aussi doucement mais sûrement à casser ce cycle qui me pousse à aller jusqu’à la limite de ma limite pour me recentrer et je m’impose des breaks pour avoir une énergie plus balancée parce que sinon, au final, ce n’est qu’une perte de temps!

Et le fun dans tout ça ?

Comme je travaille à la maison, je sors dès que possible : je vais boire un verre avec une amie, je vais au resto avec mes parents, je vais au théâtre… J’aime beaucoup lire également mais j’ai un peu du mal car j’ai beaucoup en tête en permanence. Du coup, je ”m’impose” du temps pour ça, et pour aller flâner en librairie aussi. Ça fait quelques mois que j’ai commencé à lire des BDs aussi 🙂

Après, je trouve mon boulot et la façon dont il me permet d’organiser ma vie très fun en règle générale, et ça me correspond beaucoup d’avoir ces moments de fun quelque peu modérés, certes, mais assez constants et réguliers finalement.

Si tu avais une devise, ce serait quoi ?

“The universe doesn’t put more on my plate that I can handle.”

Quels sont les challenges que tu rencontres au quotidien ?

Il y a toujours des imprévus, des détails à régler,… Comme je vends principalement via le net, j’ai beaucoup de questions, je suis très sollicitée. Je suis donc aussi en permanence à la recherche de rendre mon site plus clair et la communication meilleure.

Je dois aussi garder à l’oeil ce que mes clientes souhaitent retrouver dans mes collections.

Comment te sens-tu en général ?

Je me sens souvent très stressée et c’est également un challenge que je rencontre quotidiennement : arriver à sortir le positif du stress, apprendre à me servir du coup d’adrénaline qu’il apporte et à ne pas rester bloquée sur ses aspects plus négatifs (sur lesquels souvent, on a peu d’emprise, en fait…), en tirer des conclusions aussi…

Mais je me sens également très épanouie et fière : je suis une misfit à plus d’un niveau mais j’ai trouvé comment en faire quelque chose 🙂

wonderpreneure-du-mois-sacha-kimmes-03

Quelles sont tes astuces pour être efficace dans ton activité, maintenir un bon équilibre vie privée / vie professionnelle, et prendre soin de toi ?

Je n’ai pas des masses d’astuces dont je pourrais parler comme d’une règle que j’appliquerais mais un point que je trouve très important est de ne pas trop écouter les autres, et de s’écouter deux fois plus. C’est ce autour de quoi gravite et surtout s’organise mon bien-être.

Tu en parlais d’ailleurs il n’y a pas si longtemps dans une vidéo et ça peut paraître bateau mais c’est le premier, l’un des seuls conseils que je donnerais et un peu la raison pour laquelle je n’aime pas en donner… On entend une panoplie d’avis, de suggestions, etc. et cela vient probablement majoritairement de bonnes intentions mais c’est souvent déséquilibrant.

On peut parfois être bien surprise à quel point notre vie était en fait déjà pas mal équilibrée et très bien comme elle était, une fois dégagée de ce que les autres feraient à notre place!

Le mot de la fin ?

L’entrepreneuriat, c’est vraiment cool, par contre, un truc qu’on oublie parfois de préciser, c’est que ça ne convient pas forcément à tout le monde.

Je dis ça sans jugement, mais au contraire parce que je trouve que si souvent (et de plus en plus), on met en opposition travailler pour quelqu’un/travailler à son compte et c’est se moquer des gens : être entrepreneur, c’est souvent, par exemple, travailler sans rémunération directe, ce qui, sans contexte précis, n’est pas spécialement un accomplissement en soi. Pour beaucoup d’entre nous, l’entrepreneuriat semble avoir été une solution à des problèmes posés par le monde du travail, mais en fait finalement, c’est peut-être juste un outil parmi tant d’autres.

Pour découvrir la dernière collection Sacha Kimmes, clique ici !

Photos : 
(1) La Fille Renne
(2), (3) Adama Anotho