fbpx

Comment planifier efficacement son temps

par | 16 commentaires

Je pourrais vous décrire point par point une technique infaillible pour vous aider à gérer votre temps. Plutôt que de faire cela, j’ai envie de partager avec vous une parabole qui m’a été contée tout récemment, et qui a trouvé un fort écho en moi.


Voici cette histoire :

Un jour, un vieux professeur fut engagé pour donner une formation sur la planification efficace de son temps à un groupe d’une quinzaine de dirigeants de grosses compagnies nord-américaines. Ce cours constituait l’un des cinq ateliers de leur journée de formation. Le vieux prof n’avait donc qu’une heure pour « passer sa matière ».

Debout, devant ce groupe d’élite (qui était prêt à noter tout ce que l’expert allait enseigner), le vieux prof les regarda un par un, lentement, puis leur dit : « Nous allons réaliser une expérience ».

De dessous la table qui le séparait de ses élèves, le vieux prof sortit un immense pot Mason d’un gallon (pot de verre de plus de 4 litres) qu’il posa délicatement en face de lui. Ensuite, il sortit environ une douzaine de cailloux a peu près gros comme des balles de tennis et les plaça délicatement, un par un, dans le grand pot.

Lorsque le pot fut rempli jusqu’au bord et qu’il fut impossible d’y ajouter un caillou de plus, il leva lentement les yeux vers ses élèves et leur demanda : « Est-ce que ce pot est plein? »

Tous répondirent : « Oui ».

Il attendit quelques secondes et ajouta : « Vraiment ? »

Alors, il se pencha de nouveau et sortit de sous la table un récipient rempli de gravier. Avec minutie, il versa ce gravier sur les gros cailloux puis brassa légèrement le pot. Les morceaux de gravier s’infiltrèrent entre les cailloux… jusqu’au fond du pot.

Le vieux prof leva à nouveau les yeux vers son auditoire et redemanda: « Est-ce que ce pot est plein? ».

Cette fois, ses brillants élèves commençaient à comprendre son manège. L’un d’eux répondit : « Probablement pas ! ».
« Bien ! » répondit le vieux prof.

Il se pencha de nouveau et cette fois, sortit de sous la table une chaudière de sable. Avec attention, il versa le sable dans le pot. Le sable alla remplir les espaces entre les gros cailloux et le gravier.

Encore une fois, il demanda : « Est-ce que ce pot est plein ? ».

Cette fois, sans hésiter et en chœur, les brillants élèves répondirent : « Non ! ».
« Bien ! » répondit le vieux prof.

Et comme s’y attendaient ses prestigieux élèves, il prit le pichet d’eau qui était sur la table et remplit le pot jusqu’à ras bord.

Le vieux prof leva alors les yeux vers son groupe et demanda : « Quelle grande vérité nous démontre cette expérience ?« 

Pas fou, le plus audacieux des élèves, songeant au sujet de ce cours, répondit :
« Cela démontre que même lorsque l’on croit que notre agenda est complètement rempli, si on le veut vraiment, on peut y ajouter plus de rendez-vous, plus de choses à faire « .

« Non » répondit le vieux prof. « Ce n’est pas cela. La grande vérité que nous démontre cette expérience est la suivante :

Si on ne met pas les gros cailloux en premier dans le pot, on ne pourra jamais les faire entrer tous, ensuite. »

Il y eut un profond silence, chacun prenant conscience de l’évidence de ces propos.

Le vieux prof leur dit alors : « Quels sont les gros cailloux dans votre vie ? Votre santé ? Votre famille ? Vos ami(e)s ? Réaliser vos rêves ? Faire ce que vous aimez ? Apprendre ? Défendre une cause ? Se relaxer ? Prendre le temps… ? Ou… tout autre chose ? »

« Ce qu’il faut retenir, c’est l’importance de mettre ses gros cailloux en premier dans sa vie, sinon on risque de ne pas réussir… sa vie.

Si on donne priorité aux peccadilles (le gravier, le sable), on remplira sa vie de peccadilles et on n’aura plus suffisamment de temps précieux à consacrer aux éléments importants de sa vie. »

« Alors, n’oubliez pas de vous poser à vous-même la question : « Quels sont les gros cailloux dans ma vie? » Ensuite, mettez-les en premier dans votre pot (vie) »

D’un geste amical de la main, le vieux professeur salua son auditoire et lentement quitta la salle.

Votre témoignage m’intéresse !

Si cet article vous inspire quelques réflexions, je serais ravie de les lire !

Photo : tangi_bertin

Apaisée, Reconnectée & Inspirée

Tu entres – ou souhaites entrer – dans une nouvelle saison de ta vie/ton activité et…
Tu souhaiterais te sentir sereine, solide et alignée ?
Tu ressens le besoin d’apporter plus de calme dans ton quotidien ?
Tu aimerais te reconnecter simplement à toi-même & à tes désirs ?
Tu te sens appelée à t’appuyer sur les énergies qui t’entourent pour (re)trouver et honorer ton flow ?

…Cette Expérience en ligne a été conçue pour toi !

À propos de Joanne Tatham

À propos de Joanne Tatham

Rédactrice Web et Consultante en stratégie de contenu, Joanne aide les entreprises à augmenter leur visibilité sur les moteurs de recherche à long terme grâce à des contenus web optimisés.

Coach en Communication Digitale et en Développement Personnel, elle aide également les entrepreneures solo, créatives passionnées, artistes engagées, et accompagnantes investies à déployer leur présence en ligne et à faire face aux challenges de l’entrepreneuriat avec plus de sérénité.

Amatrice de simplicité, elle est également l’auteure du livre « J’arrête le superflu ! » (éditions Eyrolles).

Pour en savoir plus à propos de Joanne, clique ici »

 

16 Commentaires

  1. Julien

    Très belle histoire, et très vraie. Merci de l’avoir partagée!

    Réponse
  2. Fabrice

    Belle histoire, je ne le connaissais pas. Une très bonne métaphore:-)

    Réponse
  3. vrjbln

    Je connaissais cette histoire 😉
    Un prof nous l’avait racontée en cours et sinon il me semble que je l’avais vue dans « Les 7 habitudes de ceux qui …. » de Stephen Covey.
    Sinon c’est une belle histoire qui mérite que l’on s’y penche régulièrement pour ne pas oublier le plus important.

    Réponse
  4. Sophie | Esprit de Succès

    Je connaissais l’histoire depuis bien longtemps et pourtant il m’arrivait encore, jusqu’à il y a peu, de me laisser envahir par les poussières au point de ne plus trouver de place pour les grosses pierres.
    Depuis que j’ai lu « L’art d’aller à l’essentiel » de Léo Babauta, ça va beaucoup mieux. J’ai mis bien en évidence sur mon bureau cette phrase, extraite de son livre : Identifier l’essentiel – Éliminer tout le reste ». Chaque matin, je commence par ça : identifier l’essentiel. Je me pose la question : « Qu’est-ce que je dois absolument avoir fait aujourd’hui sinon ma journée sera perdue ? » Il peut y avoir 1 à 3 choses, pas plus. Le temps qui restera une fois réglées les priorités sera consacré à éliminer un peu de gravier et de sable. Et pour l’eau, en général, elle s’évacue d’elle-même !…

    Réponse
  5. lilipruneau

    Merci pour cette histoire, on ne peut pas expliquer mieux, en effet!!
    Le tout est de bien savoir identifier les gros cailloux des graviers et du sable et çà, c’est un gros travail je crois.
    Alors mettons-nous au boulot 😉

    Réponse
  6. Catia95

    Je connaissais cette histoire que j’apprécies énormément.En effet il est essentiel de se concentrer sur ses priorités,ses valeurs pour avoir une vie épanouissante et pleinement vécue.
    Vive les gros cailloux!! 😉

    Réponse
  7. lenaetcie

    je connaissais aussi sans la mettre en pratique pourtant, merci de me l’avoir rappeler, surtout en ce moment ou j’ai du mal à identifier l’essentiel.

    Réponse
  8. existant

    Il existe une variation de cette histoire.

    A la fin, le professeur ne finit pas de remplir la pot avec un pichet d’eau, mais avec une bière.

    Après avoir terminé son explication sur les cailloux et les grains de sable, un étudiant lui demande :
    « Et pour la bière à la fin de quoi s’agit-il ? »

    Ce à quoi le professeur répond :
    « Et bien même avec une vie bien remplie, on trouve toujours de la place pour une petite bière ! »

    Réponse
  9. Virginie Mirkov

    Génial cet article, cela me parle beaucoup, et je vais m’empresser de trouver mes gros cailloux !!!

    Réponse
  10. Waliya

    Article très interessant !
    Je découvre le site page après page avec grand plaisir !

    Réponse
  11. Lili - vuesdechine

    Très bonne idée de reprendre cette parabole sur ce blog. Je l’avais déjà entendue, mais c’est toujours (très) utile de se la remémorer et d’y réfléchir régulièrement.
    Merci !

    Réponse
  12. Joanne Tatham

    Merci à tous et à toutes pour vos commentaires 🙂 Il m’a été amicalement « reproché » par email de publier cette parabole déjà bien connue, je suis donc ravie que cette piqûre de rappel soit utile à quelques un(e)s 🙂

    Réponse
  13. Pierre-Adrien

    Belle histoire qui illustre parfaitement des principes couramment traités en ligne, tels que les big rocks et les MIT… Merci de l’avoir partagée 🙂

    Réponse
  14. SeBoun

    Elle est très connu, mais peu appliquée ! Je crois que je vais installer un petit bocal de pierre sur mon bureau 😀

    Réponse
  15. Steven FADOTE

    très belle histoire qui n’a mème pas besoin d’explication avant d’ètre mémorisée et utilisée dès la naissance. merci de tout cœur

    Réponse
  16. Sharkeus

    Belle histoire (que je ne connaissais pas) et très propice à la méditation. Merci.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.