fbpx

Travailler sans bureau

par | 12 commentaires

Après l’appartement parisien comprenant un petit bureau à partager (que j’avais fini par ne plus utiliser), puis le grand appartement bruxellois comprenant deux grands espaces de travail séparés, je vis de nouveau dans un espace un peu plus restreint… cette fois, sans pièce réservée au travail. Au delà des bénéfices que j’ai trouvés à vivre dans un appartement plus petit lors d’un cheminement minimaliste (et sur lesquels je reviendrai sans doute), je découvre cette fois les bienfaits de l’absence de bureau… la pièce, bien sûr, mais aussi le meuble !

Jusqu’ici, j’avais toujours considéré qu’il m’était important d’avoir un espace de travail bien défini et bien à moi. Cela m’était indispensable pour mieux me concentrer et mieux cloisonner travail et vie personnelle. Du moins, en théorie.

Dans les faits, je me suis vite rendue compte que travailler seule dans une pièce isolée du reste de l’appartement me permettait également de procrastiner avec plus d’aisance entre deux clients. Pas de regard extérieur, personne qui travaille assidument à côté de moi pendant que je me tourne les pouces… et donc, moins de culpabilité ! La stricte séparation entre vie personnelle et vie professionnelle était du même coup illusoire :  je pouvais errer sur internet sans problème, mais également regarder une série en plein milieu de la journée. Il n’y a aucun mal à cela, et l’avantage de maitriser son emploi du temps est bien de ne pas devoir se cantonner à travailler du lundi au vendredi de 9H à 18H si ce rythme ne nous convient pas, mais dès lors que l’on commence à faire au bureau ce que l’on ferait normalement pour se détendre dans son canapé, c’est bien qu’une limite devient de plus en plus floue (d’autant que je ne compte pas les fois où j’ai également déjeuné à mon bureau).

Aujourd’hui, donc, je n’ai plus de bureau à moi. Plus du tout. Pas de pièce, pas de meuble (mais je triche un peu). Mon mari et moi avons réussi à trouver un équilibre qui nous convient bien actuellement. Je travaille en partie à la maison, et en partie à l’extérieur (il m’arrive même de ne pas avoir besoin de mon ordinateur ; mon smartphone me suffit pour certaines tâches, quitte à affiner mon travail par la suite : vive la mobilité !). Lorsque je travaille à la maison, la plupart du temps, je travaille depuis mon canapé, que je sois dessus (ordinateur sur les genoux), ou devant (ordinateur sur la table basse). Mon mari a quant à lui a un coin bureau dans le salon, qui lui est plus nécessaire qu’à moi en raison d’un matériel difficilement portable, bureau que je peux utiliser en son absence… ce que je ne fais jamais en pratique.

Concrètement, dans cette nouvelle configuration :
je procrastine beaucoup, beaucoup moins (je vais avoir un peu plus de scrupules à glander pendant que mon mari travaille sous mes yeux)
j’accumule nettement moins de papiers (plus on a de place, plus il est facile d’accumuler)
je me sens plus libre (l’absence de bureau, des fournitures qui vont souvent avec et des papiers m’ont poussée à revoir légèrement mon organisation quotidienne pour la rendre plus mobile ; hors rendez-vous, je peux vraiment travailler de partout)

Face à ce constat, je ne peux qu’être conquise ! Je ne dis pas que je ne retournerai pas à une configuration plus classique à l’avenir, mais pour l’instant, ça me va bien !

Votre témoignage m’intéresse !

Et vous, avez-vous un bureau ? Quels avantages et quels inconvénients y trouvez-vous ?

N’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires ! 🙂
Photo : Johan Larsson

Apaisée, Reconnectée & Inspirée

Tu entres – ou souhaites entrer – dans une nouvelle saison de ta vie/ton activité et…
Tu souhaiterais te sentir sereine, solide et alignée ?
Tu ressens le besoin d’apporter plus de calme dans ton quotidien ?
Tu aimerais te reconnecter simplement à toi-même & à tes désirs ?
Tu te sens appelée à t’appuyer sur les énergies qui t’entourent pour (re)trouver et honorer ton flow ?

…Cette Expérience en ligne a été conçue pour toi !

À propos de Joanne Tatham

À propos de Joanne Tatham

Rédactrice Web et Consultante en stratégie de contenu, Joanne aide les entreprises à augmenter leur visibilité sur les moteurs de recherche à long terme grâce à des contenus web optimisés.

Coach en Communication Digitale et en Développement Personnel, elle aide également les entrepreneures solo, créatives passionnées, artistes engagées, et accompagnantes investies à déployer leur présence en ligne et à faire face aux challenges de l’entrepreneuriat avec plus de sérénité.

Amatrice de simplicité, elle est également l’auteure du livre « J’arrête le superflu ! » (éditions Eyrolles).

Pour en savoir plus à propos de Joanne, clique ici »

 

12 Commentaires

  1. Nathalie

    Par contre, il faut faire attention à bien surélever l’ordinateur pour ne pas avoir à baisser la tête vers l’écran, c’est très mauvais pour le cou ! (selon mon ostéo et mon expérience personnelle..) Mais ça doit effectivement être agréable de ne pas avoir besoin de bureau..

    Réponse
    • Joanne Tatham

      Effectivement Nathalie, merci pour ce rappel ! 🙂
      C’est d’ailleurs pour cette raison que je me mets souvent au sol et que parfois, si je dois travailler longtemps, la présence d’un bureau n’est pas du luxe ! 😉

      Réponse
  2. Elisabeth

    Merci pour cet article! Perso, j’ai actuellement deux bureaux (au travail et carrément une pièce chez moi) mais je n’arrive pas à y travailler, ni dans l’un ni dans l’autre. C’est tout bonnement un problème de concentration! Bientôt un article sur le sujet? Bonne soirée 🙂

    Réponse
    • Joanne Tatham

      Ah tiens, en voilà une bonne idée d’article Elisabeth… 😉 Arrives-tu à identifier pourquoi tu n’arrives pas à t’y concentrer ?

      Réponse
  3. Damien

    Je ne sais pas comment tu fais, j’ai remarqué à quel point chez moi l’association « bureau = travail créatif » était puissante…

    Je glande tellement quand je me vautre ailleurs ! lol

    Ma solution de minimaliste : je vais à la bibliothèque pour me mettre en mode « travail »…

    Réponse
    • Joanne Tatham

      En ce qui me concerne, j’ai souvent du mal à bosser sur mon ordinateur hors de chez moi, à moins de trouver un coin qui ne permet pas les regards baladeurs. Ça me stresse de sentir que quelqu’un regarde ce que je fais 😉 c’est d’ailleurs pour ça que sur mon smartphone j’ai moins de difficultés 😀

      Réponse
  4. Lyv

    Ton article tombe à pic, je me demandais justement si je devais acheter un bureau pour la maison et si je travaillerais « mieux », mais j’hésitais à cause de la place que ça prend. En fait, comme toi, je travaille sur mon canapé, ou par terre (lol) le matin, et l’après-midi je travaille dehors. Par contre, comme dit Nathalie, il faut faire attention à bien supporter son dos, et à bouger fréquemment. Ça me rappelle ce cartoon sur la création basé sur une citation de Bukowski – http://zenpencils.com/comic/97-charles-bukowski-air-and-light-and-time-and-space/

    Réponse
    • Joanne Tatham

      Ah, j’adore ce cartoon Lyv, il est parfait !
      Je pense que dans l’avenir je serai contente d’avoir un bureau tout de même, c’est pratique pour beaucoup de raisons. Par exemple, j’étais bien contente d’en avoir un à disposition lorsque j’ai passé mon été à écrire un livre ! Même si j’ai un peu écrit à l’extérieur, c’est devant ce bureau que j’ai été le plus productive pendant de longues périodes…

      Réponse
  5. Isabelle Miaou

    Je t’avais parlé de ma fille , minimaliste s’il en est , photographe professionnelle et chargée de comm desormais en plus. Elle n’a plus de bureau et pour cause : elle vie dans un van pour un projet : http://side-ways.net/itinerance/
    et ce court metrage de 5 mn devrait t’interresser http://side-ways.net/episode1/
    perso dans notre « chez nous parisien » j’ai un coin bureau mais c’est pour travailler bien installer , le dos droit et j’ai deux ecrans.
    Bonne continuation
    Isabelle Miaou

    Réponse
    • Joanne Tatham

      Isabelle, j’adore la philosophie de ta fille. Quel beau projet ! 🙂

      Réponse
  6. Philippe

    Bonjour Johanne.
    Excellent article…qui a réveillé chez moi une question récurrente : « le moment pour travailler est-il plus important que l’endroit pour travailler ? »
    Plus j’avance, plus je me désencombre t me « numérise » je pense que c’est finalement le moment qui prime. Celui ou l’on est le plus efficace, qui répond à la fois à ses contraintes et celles de ses commanditaires, qui permet de faire le tri entre l’urgent et l’important. Du coup, lorsque j’ai un travail à effectuer, avant de me lancer dedans, je détermine le moment qui sera le plus pertinent, je me fixe une heure de début pour ce travail et une heure de fin ! c’est un excellent moyen d’être efficace, productif créatif …et de lutter contre la procrastination.

    Réponse
  7. kwebox

    Je travaille de chez moi quelques jours par semaine et je me retrouve un peu nomade moi aussi sans vraiment de bureau phyisique et de pièce dédiée à cela. Pour moi l’idéal serait une pièce en dehors de la maison où travailler tranquillement sans être dérangée par la famille. Et puis ne pas forcément voir le week end l’ordinateur et tous les papiers qui rappelle tout le boulot qui nous attend. Mais après c’est à chacun de trouver la formule qui lui convient le mien ! Bonne continuation.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.