fbpx
Lorsqu’on est une solopreneure/artiste/créative, on a un mal fou à « vendre » de la façon classique. Pas parce qu’on n’en est pas capable, mais parce qu’on résiste à cette façon de faire. On résiste parce que ça manque d’âme parce que ce n’est pas aligné avec notre vision de notre travail… mais ça nous amène où ? Ça nous laisse quoi comme possibilité ? Telles sont les réflexions cette semaine.
Tu viendras me dire en privé sur Instagram ce que tu préfères comme type de contenu ?

Pour consolider tes fondations, rejoins Le Cercle :: Éléments : http://joannetatham.fr/elements