fbpx

Chaque jour est le premier jour du reste de ta vie

par

J’espère que tu te portes bien et que tu passes un très bon début d’année.
Noa et Julien se joignent à moi pour te souhaiter une année 2022 joyeuse & légère.

Du haut de ses 2 ans et demi, Noa n’a pas idée à quel point elle m’inspire au quotidien. Durant ces quelques jours de vacances, elle m’a rappelé (encore et toujours) à quel point il est important de faire de la place au jeu et à la légèreté…

Promis ma puce, en 2022, je m’y attelle !

[Noa & Joanne, photographiées par Julien]
Photo : Julien Tatham

Je mentirais si je disais que Noa était ma seule source de sagesse. La vérité, c’est que j’ai la plupart du temps des éclairs de génie dans des moments de solitude, et plus particulièrement au contact de l’eau !

L’eau a ce pouvoir magique de laisser les pensées affluer en moi. Peut-être est-ce une histoire de flow ? Que je sois sous la douche ou en train de faire la vaisselle, c’est systématique – j’ai toujours mes plus grandes réalisations lorsque je n’y prends pas garde, lorsque l’eau est impliquée.

« C’est le premier jour du reste de ma vie »
Les mains plongées dans l’eau chaude savonneuse, cette phrase m’a sautée à l’esprit.

Dans une semaine, nous aurons les clés de la nouvelle maison – de notre première maison à nous.
Du coup, concrètement… ce n’est pas aujourd’hui, « le premier jour du reste de ma vie ».

Mais…
« Dans une semaine, c’est le premier jour du reste de ma vie »
Ça sonne moins bien. C’est moins impactant.

Et en fait, à bien y penser…
« Chaque jour est le premier jour du reste de ma vie »

C’est moi qui décide à quel moment je pose l’action décisive.
C’est moi qui décide à quel moment la bascule s’opère.
C’est à la fois symbolique et énergétique.
Arbitraire et naturel.

Alors oui. Hier, devant l’évier, c’était le premier jour du reste de ma vie.
Aujourd’hui, devant mon ordinateur, c’est le premier jour du reste de ma vie.
Demain, face à mes cartons de déménagement, ce sera le premier jour du reste de ma vie.

Chaque jour.
Tous les jours.
Chaque instant, même, est une opportunité.

Une opportunité de Renouveau.

Si toi aussi, tu sens cette énergie circuler autour de toi, voire en toi,
Si toi aussi, tu que c’est le premier jour du reste de ta vie, chaque jour.
Si toi aussi, tu te sens appelée à entrer dans cette période de Renouveau…

Je serais très heureuse de cheminer à tes côtés et de te guider au fil de douces contemplations, de réflexions personnelles et de pratiques bienveillantes qui t’accompagneront jusqu’au printemps dans le cadre du Cercle :: Renouveau, dont l’invitation se trouve ici :
https://joannetatham.fr/lecercle

Au sein du Cercle, il n’y a pas de place pour la quête de la performance.
Ce qui te laisse, à toi, toute ta place.

Toi dans toute ta complexité,
Toi dans toute ta beauté,
Toi, entière.

Je te souhaite qu’en 2022 et au delà, tu aies toute ta place, que ce soit avec l’aide du Cercle, ou pas.

 

 

Apaisée, Reconnectée & Inspirée

Tu entres – ou souhaites entrer – dans une nouvelle saison de ta vie/ton activité et…
Tu souhaiterais te sentir sereine, solide et alignée ?
Tu ressens le besoin d’apporter plus de calme dans ton quotidien ?
Tu aimerais te reconnecter simplement à toi-même & à tes désirs ?
Tu te sens appelée à t’appuyer sur les énergies qui t’entourent pour (re)trouver et honorer ton flow ?

…Cette Expérience en ligne a été conçue pour toi !

À propos de Joanne Tatham

À propos de Joanne Tatham

Rédactrice Web et Consultante en stratégie de contenu, Joanne aide les entreprises à augmenter leur visibilité sur les moteurs de recherche à long terme grâce à des contenus web optimisés.

Coach en Communication Digitale et en Développement Personnel, elle aide également les entrepreneures solo, créatives passionnées, artistes engagées, et accompagnantes investies à déployer leur présence en ligne et à faire face aux challenges de l’entrepreneuriat avec plus de sérénité.

Amatrice de simplicité, elle est également l’auteure du livre « J’arrête le superflu ! » (éditions Eyrolles).

Pour en savoir plus à propos de Joanne, clique ici »

 

0 commentaires