fbpx

Au coeur du tourbillon de mon déménagement éclair, j’avais prévu une pause.
Parce que je voulais me ménager, prendre soin de moi, et prendre le temps d’investir les lieux, de m’y faire.

Mais quelque chose de curieux s’est produit : je n’ai pas vécu Le Cercle comme une obligation, une contrainte, quelque chose que je dois maintenir au prix de mon bien-être et de mon équilibre.

Bien au contraire : chaque nouvelle étape ou presque illustrait parfaitement un point, une thématique que j’avais prévu d’aborder. Et j’ai rarement senti autant  de soutien dans un groupe de femmes : entre elles, et avec moi. Leur bienveillance, leurs voeux, leurs petits mots, m’ont portée.

Je n’avais jamais, jusqu’ici, créé et animé un programme dans lequel il n’y a pas de pression, dans lequel tout se fait facilement, avec légèreté, et sans que qui que ce soit ne se mette à s’auto flageller parce que quelque chose ne se passe pas comme prévu.

Le Cercle actuel prendra fin dans un mois, et un nouveau débutera.

Je ne ressens pas le besoin de faire une pause entre les deux, tout comme je n’ai pas ressenti le besoin de le faire alors que je vivais le déménagement le plus intense (et imprévu) de ma vie.

Au coeur du Cercle, on se sent bien. Je me sens bien. C’est la réalité que j’ai créée pour moi comme pour les participantes, et c’est l’un de mes plus beaux accomplissements.

Simplicité, Authenticité, Légèreté.

Chaque Cercle est unique, mais l’intention qui y est placée est sensiblement la même, et donne le ton.

Mon intention est de conserver cette bienveillance, cette énergie, de créer les conditions qui permettent à chacune de se réaliser.

Les inscriptions à la nouvelle édition du Cercle sont ouvertes. Le thème ? S’élancer.
Pendant 3 mois, je vais t’aider à avancer vers tes rêves.

Si ce thème te parle, que tu as envie d’en savoir plus et de t’inscrire, rends-toi sur http://joannetatham.fr/lecercle.

Les places sont limitées (et il y a un bonus jusqu’à ce samedi 25 février midi !), mais sois assurée d’une chose : tu y as ta place si tel est ton désir.