Blog

Notre vraie nature

Notre vraie nature

J’ai commencé à me sentir liée à la nature alors que je vivais encore en ville.

Pourtant, si l’on m’avait dit il y a dix ans, que cela se produirait un jour, je n’y aurais pas cru : durant toute ma vie passée à Paris, je ne prêtais aucune attention particulière aux petits coins de nature autour de moi et ne ressentais pas le besoin de m’y connecter. D’ailleurs, les promenades dominicales de mon enfance avaient été vécue comme une corvée : je n’étais pas dans mon élément dans les parcs et bois de la région parisienne, et lorsque ma mère tentait de m’intéresser aux arbres, arbustes et fleurs autour de nous, je levais les yeux au ciel, trouvant tout cela inintéressant au possible.

C’est donc ironique, pour moi, de me sentir à ce point connectée à la nature. Et particulièrement intéressant que ce soit lors de mes derniers mois de vie à Bruxelles que ses murmures se sont fais plus forts.

Ça m’a pris d’un coup ou presque : j’ai ressenti le besoin urgent d’aller en forêt. Je ne l’ai pas écouté tout de suite, par flemme. Mais une semaine plus tard, Julien et moi nous rendions enfin dans ce coin de nature qui m’appelait.

Tout est devenu clair pour moi ce jour là, et c’est là que j’ai eu l’idée de mon cercle de femmes saisonnier. Car déjà à ce moment là, je pressentais que nous ne formions qu’UN avec la nature que nous le voulions ou pas, et que suivre les saisons était ce qui faisait le plus sens… ou plutôt : était la seule chose qui faisait sens.

Il m’a fallu quatre saisons, quatre éditions du Cercle, pour peaufiner ma réflexion, identifier et comprendre nos énergies, besoins, désirs cycliques et comment nous appuyer dessus pour nous reconnecter à notre Essence, et libérer notre Puissance de création.

::

Depuis que je vis la campagne, l’aspect cyclique de la nature, de la vie, ne peut plus m’échapper. Je le constate chaque jour.

Chaque année au printemps se produisent les mêmes choses : les mêmes fleurs apparaissent au printemps, les mêmes insectes émergent de nouveau… la vie reprend ses droits après un long repos, la lumière reprend sa place après les mois sombres… notre énergie change, au même titre que celle de la nature.

::

Nous vivons dans une société organisée sur un modèle qui ne nous convient pas, qui n’a pas été conçu pour nous.
Nous vivons dans une société qui considère que nous devrions opérer depuis la même énergie en permanence, que nous devrions avoir les mêmes points forts quoi qu’il arrive, que nous devrions avoir les mêmes besoins tout au long de l’année.

Rien n’est plus faux. Et tant que nous ne le comprendrons pas, tant que nous ne l’intégrerons pas, nous serons dans la lutte permanente.

Tu n’as pas besoin de faire la même chose toute l’année. Tu n’as pas la même énergie toute l’année.
Si tu puises dans et t’appuie sur tes énergies telles qu’elles sont, là où elles sont, ta vie entière peut changer.
Si tu te souviens du caractère cyclique de la vie, de ta vie, et que tu en fais un atout, ton expérience entière peut changer. Que dis-je – elle changera forcément !

::

Je t’invite à quitter l’inertie de l’hiver pour entrer dans l’élan printanier si propice à la manifestation de tes rêves.
Je t’invite à le faire en étant accompagnée pour t’assurer de garder le cap et de trouver du soutien lorsque tu en as besoin.
Je t’invite à le faire aux côtés de femmes sur le même chemin que toi.

C’est le moment idéal pour te focaliser sur tes rêves pour les propulser dans ta réalité.
Le Cercle :: S’élancer est là pour t’y aider.
Nous commençons demain.

Tu peux encore t’inscrire ici : http://joannetatham.fr/lecercle

 

 

 

Commentaires

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

CommentLuv badge