fbpx

Comment survivre à une mauvaise journée ?

par | 12 commentaires

Que faites-vous lorsque vous passez une mauvaise journée ? Est-ce que vous vous plaignez ? Est-ce que vous ruminez dans votre coin ? Est-ce que vous vous laissez envahir par les émotions négatives et perdez toute votre énergie ?

Pendant des années (et, je dois l’avouer, cela m’arrive encore), c’est ce que j’ai fait. Je me laissais aspirer par le cercle infernal des pensées négatives toute la journée, et je me levais le lendemain avec la crainte que ce nouveau jour soit comme le précédent. Heureusement, depuis, j’ai fait du chemin, et j’ai eu l’occasion d’expérimenter des techniques qui me permettent de mieux traverser ces caps difficiles bien que temporaires.

1. Zapper la journée

Il y a quelques années, j’ai eu l’occasion de parler avec une personne qui m’a confié son secret en cas de journée désastreuse : « Lorsque je passe une journée horrible, je vais me coucher beaucoup plus tôt ».

Cette astuce est d’une simplicité enfantine, certes, mais elle est surtout très efficace pour deux raisons.

Tout d’abord, se coucher plus tôt met un terme à la journée. Une fois endormi, plus rien (ou presque) ne peut nous arriver : on ne reçoit pas de mauvaise nouvelle, tout comme on ne risque pas de se blesser si la journée était placée sous le signe de la maladresse.

Ensuite, se coucher plus tôt permet de mieux recharger ses batteries. Une fois bien reposé, on est beaucoup plus optimiste, on se sent plus fort, et on est en mesure de mieux faire face aux aléas de la vie.

2. Prendre du temps pour soi

Lorsque le monde nous donne l’impression de s’acharner contre nous, nous devenons victimes des circonstances. C’est une situation très désagréable qui ne laisse a priori pas beaucoup d’espoir d’amélioration ! Si nous ne sommes pas forcément responsable de ce qui nous tombe sur le coin du nez, nous avons néanmoins une responsabilité : celle d’ajouter du positif dans une journée désastreuse.

Pour cela, tout est possible : se mettre en pyjama en rentrant chez soi pour savourer une bonne infusion dans son canapé, se décharger de toutes les tensions en allant faire du sport, s’offrir une séance ciné, faire une pause dans la journée pour faire une balade… Puisque rien ne semble aller dans votre sens aujourd’hui, prenez les choses en mains en vous faisant du bien !

3. Passer en mode « détection du positif »

La plupart du temps, une mauvaise journée ne l’est pas à 100%. C’est notre perception qui est altérée et nous pousse à ne plus voir que le négatif. Mais en réalité, il y a toujours de bonnes choses qui se produisent… à nous de savoir les détecter !

Gardez donc l’oeil ouvert, et repérez ce qui se passe bien. Cela peut-être de toutes petites choses, qui mises bout à bout, peuvent inverser la tendance. Identifiez-les, et ayez de la gratitude !

4. Sociabiliser

Une autre très bonne astuce est de sortir de sa grotte et de sociabiliser. Mais pas n’importe comment ! Privilégiez les rendez-vous avec des amis, des vrais : des gens que vous aimez et qui vous aiment, avec lesquels vous vous sentez bien.

Non seulement vous aurez l’occasion d’évoquer votre journée et donc de vous libérer de ce qui vous pèse, mais en plus, vos amis pourront peut-être vous aider à trouver des solutions ou à relativiser.

Par ailleurs, voir d’autres personnes vous permettra de vous changer les idées et de ne plus rester « bloqué » sur vos mésaventures. Vous tournerez la page sur cette journée plus facilement !

Votre témoignage m’intéresse !

Et vous, que faites-vous lorsque vous passez une très mauvaise journée ? N’hésitez pas à partager vos astuces dans les commentaires !

Photo : Frédéric BISSON

Apaisée, Reconnectée & Inspirée

Tu entres – ou souhaites entrer – dans une nouvelle saison de ta vie/ton activité et…
Tu souhaiterais te sentir sereine, solide et alignée ?
Tu ressens le besoin d’apporter plus de calme dans ton quotidien ?
Tu aimerais te reconnecter simplement à toi-même & à tes désirs ?
Tu te sens appelée à t’appuyer sur les énergies qui t’entourent pour (re)trouver et honorer ton flow ?

…Cette Expérience en ligne a été conçue pour toi !

À propos de Joanne Tatham

À propos de Joanne Tatham

Rédactrice Web et Consultante en stratégie de contenu, Joanne aide les entreprises à augmenter leur visibilité sur les moteurs de recherche à long terme grâce à des contenus web optimisés.

Coach en Communication Digitale et en Développement Personnel, elle aide également les entrepreneures solo, créatives passionnées, artistes engagées, et accompagnantes investies à déployer leur présence en ligne et à faire face aux challenges de l’entrepreneuriat avec plus de sérénité.

Amatrice de simplicité, elle est également l’auteure du livre « J’arrête le superflu ! » (éditions Eyrolles).

Pour en savoir plus à propos de Joanne, clique ici »

 

12 Commentaires

  1. Gris Bonheurs

    J’applique systématiquement la proposition 1 !

    Réponse
  2. Pascale C.

    J’applique aussi beaucoup le 1, avec un principe:
    « OK cette journée est gâchée, ne gâche pas en plus la suivante. »
    Donc au lieu de déprimer, manger, surfer sur Internet sans but, je fais place nette pour la journée du lendemain: je range, nettoie, prépare le café, vais me coucher tôt….

    Si c’est tout la période qui va mal, alors j’applique le 3, en notant 3 kifs par jours

    Réponse
  3. patricegabin

    Option 2 : du temps pour moi – en général je me rends dans un endroit « hors du temps » qui s’appelle « autours de la terre » (http://autour-dela-terre.blogspot.fr/) j’y prends un thé, seul à une table, un carnet, un stylo, et j’écris ce qui me passe par la tête, histoire de me décharger de mon trop plein d’émotions. L’ambiance zen de ce lieu m’apaise immédiatement et je peux au final, me recentrer sur moi-même… et si jamais ça ne suffit pas, 10kms de course à pieds termineront de me vider 😉

    Réponse
  4. Albert

    J’essaie de me convaincre qu’il n’y a pas de « mauvaise journée », et surtout que les « mauvais éléments » n’ont pas de liens entre eux. L’important est de sortir d’une logique persécutrice type « Loi de Murphy ». Si je commence à me dire ironiquement « ça commence bien », alors il faut que ça s’arrète tout de suite. Le plus beau, c’est que le simple fait d’en prendre conscience suffit à stopper l’impression d’embêtements en cascade.

    Réponse
  5. Oldrick

    Je fais du sport. je cours une bonne demi heure sa me permet de me changer les idées.

    Réponse
  6. Gé'

    En cas de mauvaise journée, j’essaye de m’accrocher à la moindre chose positive dans la journée et si je n’en trouve pas je me dit que je suis vivante et en bonne santé et que ça ira mieux demain. Je vais faire un tour dehors (ou mieux je vais voir l’océan). Je prends du temps pour moi soit en faisant du sport pour me défouler, soit en prenant un bain ou en n’emmitouflant dans un plaid devant un film réconfortant. J’essaye aussi de me sociabiliser mais des fois c’est juste impossible ^ ^ . Et surtout je mange un truc qui me fait plaisir !

    Réponse
  7. Joanne Tatham

    Merci pour vos commentaires !

    @Pascale C, j’aime beaucoup ce principe de ne pas gacher la journée suivante, très bon état d’esprit 🙂

    @Patrice, ça donne envie, la façon dont tu décris ton antidote 😉

    @Albert, je suis d’accord avec toi, la plupart du temps ce sont de mauvais éléments qui nous laissent penser que la journée entière est mauvaise ! Il « suffit » de les contrer avec les bons éléments 🙂

    @Oldrick, c’est vrai que le sport permet d’évacuer au maximum, ça fait beaucoup de bien dans des journées pareilles

    @Gé’, ah, quelle chance tu as de pouvoir aller voir l’océan… j’imagine qu’il n’y a rien de tel pour redevenir zen 🙂

    Réponse
  8. Dia

    C’est un article très intéressant. Pour ma part je pense que ce que je fais d’habitude c’est de me dire au fond de moi que c’est pas grave que ça arrive des jour comme ça et que cela n’allais pas arriver tout le temps non plus… Donc en gros je relativise. J’essaye d’identifier se qui n’a pas marcher pour que je me trouve dans cette situation et de l’éviter la prochaine fois. Et comme je suis croyant j’oubli pas de rendre Grace à Dieu. car je pense très sincèrement que tout ce qui arrive dans ma vie à un sens et contribue à rendre fort ma personnalité.

    Réponse
  9. Héloïse

    Moi j’ai un autre prolème, je suis accro à l’astrologie et à toutes ses choses, alors dès que quelque chose se passe mal, je pense immédiatement que c’est dans les astres et que du coup, c’est toute la journée qui va être mauvaise. C’est une mauvaise habitude hehe… Ma journée d’aujourd’hui m’a achevée, j’ai absolument tout enchainé ! Bref, l’idée d’un chocolat chaud m’attire énormément, et celle de me coucher aussi ^^.

    Réponse
    • Choubicho58

      Intérésant ! Surtout ton histoir d’astre. Moi j’prend tres soin de moi, avec un bain pis un bon film. surtout je fais tou pour que la fin de journe se passe bien. L’ide de scosiabilise ne me plais pas tro, j’ai peur de fair des gaffes et de ne pas etre a la hauteur.. sa m’es arrive tro de fois super blog ?

      Réponse
    • Joanne Tatham

      Héloïse, je crois aussi à l’astrologie (et pour tout te dire, je tire également les cartes !) et je perçois tout cela non pas comme des outils qui déterminent l’avenir de façon figée, mais offrent (quand on se penche vraiment dessus) des conseils et informations pour mieux vivre/gérer ce que l’on traverse, y compris les périodes/journées difficiles 😉

      J’espère que tu as bien rechargé tes batteries 🙂

      Réponse
  10. Christophe

    Bonsoir,
    je découvre bien par hasard votre article… et votre histoire. J’ai connu un peu la même chose (crises de spasmophilie, etc). 2 choses m’ont vraiment aidé « activement » :
    -la première c’est la méditation et le yoga, retrouver la maitrise de son souffle est une condition sine qua non pour retrouver un équilibre plus global…
    -la seconde c’est d’initier une quête métaphysique, des lectures, beaucoup de lectures, sur la philosophie, les religions… trouver et comprendre ce qu’est la nature de la réalité de la vie.
    Bref, peut être ces 2 astuces aideront certains de vos visiteurs ! 😉
    Bonne continuation…

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.