Blog

Plus dur, meilleur, plus rapide, plus fort… et ralentir régulièrement.

Plus dur, meilleur, plus rapide, plus fort… et ralentir régulièrement.

Ce n’est plus un secret maintenant : j’accorde énormément d’importance à la touche “pause”.
Je crois fermement qu’apprendre à dire “stop”, en particulier pour une entrepreneure, c’est indispensable.

Parce que si on ne le fait pas nous-même, personne ne le fera à notre place.
Parce que c’est notre responsabilité, en tant que patronne, de décider du rythme.
Parce que si on ne prend pas de temps pour soi, pour recharger ses batteries, c’est tout qui en pâtit : notre business, notre vie privée, tout.

Alors bien sûr, en business comme dans la vie en général, rien n’est complètement linéaire.
Rien n’est complètement identique.
Rien n’est complètement prévisible.
Et c’est tant mieux !

Je sais d’expérience qu’être sa propre boss est souvent synonyme de grand 8.
On monte, on descend, on carbure à 100 à l’heure, on avance progressivement mais lentement…

Et pour tout te dire : j’adore.
Je kiffe ce rythme. Je kiffe ce changement de rythme.

Après avoir passé un mois de juin super intense avec mes 5 webinaires gratuits en à peine plus de 2 semaines, avec tout ce que ça comporte de préparation de contenu, de technique, de promotion (NPPT : écrire un article sur le process que j’ai suivi pour celles qui aimeraient se lancer dans les webinaires ;-))… sans oublier le lancement de la session actuelle de mon programme… J’ai juste envie de dire WOW. Intense ne couvre pas vraiment tout ce qui s’est passé pour moi.

Et je sais que je suis loin d’être la seule à connaître ces moments de “grosse pression” avec des délais shorts et un tas de trucs auxquels penser. On est nombreuses, entrepreneures multicasquettes, ambitieuses, pleines d’idées et de projets à connaître ces moments-là.

Et clairement, on kiffe ! Sinon, on ferait probablement autre chose.

J’ai donc adoré l’intensité du mois de juin, autant que j’adore la période que je traverse en ce moment : le ralentissement.

Globalement, ce qui me permet de garder le cap à tous les niveaux, c’est justement cette alternance entre travail super intensif, et périodes de relâche. Avec ce rythme, je prends une semaine “off” ou au ralenti (avec des journées de travail super soft, qui se terminent vers 16h) tous les deux mois environ.

Si tu voulais connaître mon secret, ben voilà, c’est fait ! C’est aussi simple que ça.

Au moment où j’écris ces lignes ma journée a commencé à 11h et ne finira pas bien tard. Hier, je n’ai pas glandé grand chose pour mon business. Le jour précédent non plus.

J’avance, mais très lentement. Ça me fait du bien à moi… et à mon business !

Je sais que c’est quelque chose que j’ai souvent dit ou écrit, mais je vais me répéter : essaie un peu de ralentir. Ralentis vraiment et profites-en à fond. Pour de vrai.

Parce que ralentir, ça te permettra de prendre du recul :
– sur ce que tu as fait au cours des dernières semaines
– sur ce que tu as à faire pendant les semaines à venir

Ça te permettra de préparer la suite, d’établir sereinement un plan d’action réfléchi, de déterminer une stratégie plus futée, car pas dans l’urgence (j’aime bien travailler dans l’urgence, mais ce n’est pas quelque chose que je recommande de faire systématiquement quand il s’agit de stratégie).

Ça te permettra aussi de te centrer sur toi et franchement, c’est toujours une bonne idée :
– en te reposant tout bêtement, tu vas pouvoir recharger ses batteries (et tes batteries, ce sont aussi celles de ton activité, donc c’est tout bénéf)
– en en faisant le moins possible, tu vas pouvoir (re)faire le ménage dans ta vie, dans ton bureau, sur ton ordi, dans ta tête (ben ouais hein, se séparer du superflu c’est toujours une bonne idée pour repartir sur de bonnes bases !)
– et puis mine de rien, ça va te laisser le temps de reprendre certaines choses où tu les avais laissées (sport, alimentation, vie sociale… oui oui je sais, va ! mais ton business ne devrait pas être en permanence TOUTE ta vie, même si c’est une part importante of course)

En d’autres termes, ralentir sérieusement c’est l’occasion de reprendre “forme humaine” après tant de boulot, de t’aérer le corps & l’esprit et retrouver la motivation qui s’étiole forcément quand on est en permanence en mode “forcing” et qu’on a la tête dans le guidon.

Mais ralentir pour de vrai, ne plus rien faire ou presque que se concentrer sur soi et écouter son rythme, ça va plus loin : c’est aussi prendre de l’élan pour la prochaine période de grosse activité. C’est en fait là que tout se prépare. C’est l’échauffement avant la course. C’est… tout !

Oui, honnêtement, c’est à mon avis plus important que les périodes de sprint : on peut éliminer les périodes de sprint et avoir un rythme plutôt cool la majorité du temps (même si ce n’est pas évident quand on est solopreneure), mais on ne peut en aucun cas être en mode sprint 100% du temps sans jamais s’octroyer de moments plus calmes. Ça ne peut tout simplement pas tenir ! Tu ne peux tout simplement pas tenir. Et puisque tu es le moteur de ton business, à terme c’est lui qui en souffrirait, autant que toi.

Oserais-je dire que c’est donc aussi ce qui permet d’éviter le burn-out ? Allez oui, j’ose !
Parce que tu le sais aussi bien que moi : tu n’as pas monté ta boîte pour passer ta vie à bosser, hein. C’est pas ça, ton moteur. Il y a autre chose derrière, et c’est pas non plus la quête du burn out, obviously !

Donc oui, si tu veux réussir, que ta boîte marche sur la durée, tu dois aussi apprendre à ralentir.

Alors, ça te dit de ralentir là tout de suite ? Pose une date dans ton agenda pour ne RIEN faire. Tout de suite. Et vient me dire quand tu vas faire ça dans les commentaires.

Ralentir, ça commence par une décision… alors sois la boss. Décide !
[Figure-toi que j’ai écrit cet article dans le cadre de la Croisée des Blogs de DeveloppementPersonnel.org, dont la présente édition est organisée par Alexandre de Céclair.fr sur le thème Ralentir pour Réussir. Ça faisait un bail pour lui comme pour moi !]

PS : Le titre de cet article est inspiré de la chanson de La Pompe Moderne, elle-même adaptée du tube de Daft Punk 😉

Commentaires

8 Comments

  1. Merci pour ta participation Joanne ! Tu n’as pas perdu la main à ce que je vois 😉

    Moi mon moment cool ça sera samedi aprèm et puis dimanche aprèm aussi. Avec ma copine bien entendu !!

    Reply
  2. Merci Joanne! Moi c’est prévu pour le 07 aout. 3 semaines de coupures complétes avec aucun accès à l’ordi et repos repos repos !
    Merci à toi pour cet article. Je partagerai sur ma page 🙂

    Reply
    • 3 semaines, génial ! Rien de tel qu’une coupure complète, vraiment déconnectée, pour recharger les batteries à bloc 🙂

      Reply
  3. Oui ralentir 🙂 Et quand on ralenti pas, la vie se charge de nous inviter à changer la vitesse…. je sais au fond de moi que des petites pauses hors du temps sont bénéfiques… après coup on est bien plus efficace… Mais même en vacances je ne peux résister à l’émergence de nouvelles idées, et c’est du style à partir dans tous les sens et finir l’après-midi sur l’ordi, du coup je me suis créer des pannes d’électricité… le truc vraiment improbable mais pourtant… hier ça c’est fini en un après-midi chaise longue, et livre quand même….
    Et demain ballade dans la nature, sommet à escalader!

    Reply
    • Ah… les idées qui surgissent quand on ne s’y attend pas ! A la fois un cadeau et une malédiction :p
      Dans ces cas là, je tape mes idées dans Evernote ou bien je me fais des notes vocales… En particulier quand l’idée surgit alors que j’ai un pied dans la douche ^^

      J’adore ton anecdote ! Comme quoi on se débrouille toujours pour obtenir ce dont on a besoin 🙂

      Reply
  4. Elle est sympa la vidéo à la fin ! J’adore !!

    Reply

Trackbacks/Pingbacks

  1. Ralentir ou persister ? | Joanne Tatham - Coach, mentor et auteure - […] La semaine dernière, je t’expliquais à quel point c’est génial et important de savoir ralentir. […]
  2. Un torrent de lenteur ! - […] Plus dur, meilleur, plus rapide, plus fort… et ralentir régulièrement par Joanne Tatham […]
  3. Être forcé de ralentir : comment se ré-organiser ? Pack de "jolies cartes" à imprimer (printable gratuit) - […] Tatham : Plus dur, meilleur, plus rapide, plus fort… et ralentir régulièrement « Globalement, ce qui me permet de garder…

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

CommentLuv badge