fbpx

Les vertus de la plainte (confession inside)

par | 21 commentaires

Je sais que c’est à contre courant de ce qu’on a l’habitude d’entendre et de lire ces temps-ci mais je dois vous faire un aveu : J’aime me plaindre.

Et je sais. Je sais que c’est « mal vu ». Je sais que beaucoup d’autres coachs et expert-e-s du développement personnel vous montreront la plupart du temps leur meilleur profil et ne vous encourageront jamais à vous plaindre.

Mais vous savez quoi ? Je suis un être humain. Je n’ai pas que des bons profils (mais j’éviterai de vous montrer mon mauvais profil en photo ;)). Ma vie et ma personnalité sont aussi peu lisses que mes cheveux (et ça tombe bien, j’adore ! il m’a fallu du temps, mais j’adore).

Et on a beau dire ce qu’on voudra, mais mon avis à moi, c’est que se plaindre, c’est bien, c’est bon.

Voilà.

J’aime me plaindre, parce que ça me permet de regarder en face ce qui ne va pas. C’est une occasion de le formuler à haute voix, de le reconnaître, de ne pas être dans le déni.

J’aime me plaindre, parce que ça me permet d’exprimer ce que je ressens, et même, d’être plus au contact de ce que je ressens, de ne plus étouffer au fond de moi les souffrances, les frustrations, les émotions négatives en général.

J’aime me plaindre, parce qu’une fois que c’est fait, toutes ces m*rdes ne m’appartiennent plus, et ce qui ne m’appartient plus me rend plus légère (J’arrête le superflu, hein ;))

J’aime me plaindre, parce que ça me permet de trouver des solutions. Une fois que les émotions négatives ne sont plus en moi, elles libèrent de la place pour les solutions. Celles qui sont déjà en moi, étouffées par le reste.

Essayez.
Vraiment, pleinement.
Mais attention, sans vous vautrer dans vos plaintes, hein ! Sinon, ça marche moins bien.

Et si vous recueillez une plainte, écoutez simplement.
Ne dites pas à l’autre ce qu’elle devrait faire.
Écoutez uniquement.
Laissez lui l’espace nécessaire pour trouver ses solutions, sauf si votre avis est sollicité.
Ne minimisez pas sa situation.
Écoutez sans éponger, et vous verrez, ça passera.

Et puis un gros hug et des <3 ça aide aussi toujours.

Votre mission, si vous l’acceptez

Venez vous plaindre un bon coup dans les commentaires.
Pas la pêche ? Ras le bol ? Dites-le, criez-le EN MAJUSCULES.
Expulsez-moi ces mauvaises ondes. Vous allez voir, ça fait un bien fou !
Et partagez cet article avec vos ami-e-s.

Apaisée, Reconnectée & Inspirée

Tu entres – ou souhaites entrer – dans une nouvelle saison de ta vie/ton activité et…
Tu souhaiterais te sentir sereine, solide et alignée ?
Tu ressens le besoin d’apporter plus de calme dans ton quotidien ?
Tu aimerais te reconnecter simplement à toi-même & à tes désirs ?
Tu te sens appelée à t’appuyer sur les énergies qui t’entourent pour (re)trouver et honorer ton flow ?

…Cette Expérience en ligne a été conçue pour toi !

À propos de Joanne Tatham

À propos de Joanne Tatham

Rédactrice Web et Consultante en stratégie de contenu, Joanne aide les entreprises à augmenter leur visibilité sur les moteurs de recherche à long terme grâce à des contenus web optimisés.

Coach en Communication Digitale et en Développement Personnel, elle aide également les entrepreneures solo, créatives passionnées, artistes engagées, et accompagnantes investies à déployer leur présence en ligne et à faire face aux challenges de l’entrepreneuriat avec plus de sérénité.

Amatrice de simplicité, elle est également l’auteure du livre « J’arrête le superflu ! » (éditions Eyrolles).

Pour en savoir plus à propos de Joanne, clique ici »

 

21 Commentaires

  1. Lyv

    Moi j’en ai trop marre d’avoir froid!!! *** d’hiver!
    J’adore cet article Joanne. Tout garder n’est pas une solution. Se plaindre permet de mettre des mots sur ce qui nous frustre, et permet d’agir dessus. Et je me dis qu’on peut rarement se plaindre jour après jour après jour. On finit par agir dessus. Mais déjà faut-il en être conscient.

    Réponse
    • Joanne Tatham

      High five! (et ouais, l’hiver c’est nul. mais tu sais qu’on n’y est pas encore ? :p)

      Réponse
  2. helene

    ca tombe a pique, j’ai prevenu mes enfants que pas de cris ce soir, je suis mega ENERVEE. Par une collegue de travail hypocrite qui joue sa victime et dicte sa loi,CRIIIISSSS…… j’espere que ca va marcher, j’ai bien envie que mon enervement parte.
    🙂

    Réponse
    • lucie

      Allo allo !!!! y as tu quelqu’un du Québec ici????
      On est déjà écoeuré du froid et maudit qu’y fa frette!!!!
      etk…miss météo a juste à mettre ses combines. comme dirait Fred Pellerin.
      p/s combines : molletons en france. je pense.
      bye.

      Réponse
  3. Val

    Hé ben moi ce qui m’énerve, c’est les journées qui passent trop vite!!!
    J’ai l’impression de courir tout le temps après le temps et quand les gens me demandent comment ça va, j’ai souvent envie de leur répondre que tout va bien, si ce n’est que je n’ai pas le temps de faire tout ce que j’aimerais…

    Réponse
  4. jocelyne

    Bonsoir Joanne,
    se n’est pas dans mes habitudes de me plaindre. Mais je vous avouerai que je m’y suis prise autrement pour obtenir quelque chose pour réussir mes examens ( je fais une VAE ) : nous avons la possibilité d’assister à des congrès qui nous sont payé par notre employeur dans le cadre de notre travail. Cette année, nous étions quatre à postuler, hors il n’y avait la possibilité que pour trois personnes et mon cadre supérieur m’a dit : Jocelyne, je t’ai retiré de la liste, tu auras suffisamment de travail avec ta VAE.
    Moi, dubitative, j’ai fait la moue et je lui ai répondu : ho !!! moi qui avais postulé justement pour la VAE !!!!
    Mon cadre supérieur a réfléchi toute la journée, et le soir m’a dit m’avoir remise sur la liste. Yes

    Réponse
  5. Ophélie

    Salut Joanne, 🙂
    J’ai été interpellé par le titre merci, pour ta transparence!
    Et dieu c’est que ça fait du bien de sortir le truc des fois, au lieu que ça reste à l’intérieur… et ça tombe bien parce je suis une vraie cocotte minute ce matin. Je viens de créer un audio dont je suis super fière, je l’ai créé avec tout mon coeur, mon âme, j’y ai passé des heures, et il semble que personne n’en a rien CIRER, ou je parle d’ascension et c’est pas du tout populaire… J’ai en ras LA PATATE de passer mes journées à essayer d’aider les gens pour au final parler dans le vie et passer pour une HULUBERLU avec mes idées nouvelles.
    Ca fait du bien….. je respire à nouveau! 😉 Merci d’avoir créer cette espace aux lamentations…

    Réponse
    • Joanne Tatham

      Ah mais comme je te comprends ! Le nombre de fois où j’ai fait des trucs en y mettant toute mon énergie, m’attendant à un retour FABULEUX ET IMMÉDIAT, tout ça pour me rendre compte que les gens n’en n’ont RIEN à faire de ce que je fabrique… Quelle frustration !
      (mais ça fini par fait effet ricochet et à porter ses fruits) (la patience… argh, pas facile ! agir encore et toujours, garder le cap, en conscience et en alignement !)

      Réponse
  6. Clémentine

    J’aime beaucoup ton article.
    Au départ, je ne voulais pas le lire – quoi, une infidélité ?! Et puis, poussée par la curiosité, j’ai lu quand même.
    Je ne voulais pas le lire car je porte en ce moment un bracelet anti-râlerie, que je change de poignet à chaque fois que je râle. C’est le défi 21 jours sans râler de Christine Lewicki, j’imagine que tu connais. Et je me suis dit que tu risquais de me faire changer d’avis. Et puis, j’ai réalisé : et si justement, tu me faisais changer d’avis, ce serait bien, ce serait que j’ai trouvé quelque chose qui me parle encore plus.
    Après lecture, je me rends compte qu’en fait, ton article sur les vertus de la plainte et le livre J’arrête de râler ne sont pas incompatible. J’ai l’impression que tu parles plus de partage d’émotions, d’explications de ses soucis, que de râleries quotidiennes – tu sais, celles qui reviennent tous les jours, inlassablement, mais contre lesquelles on ne prend aucune disposition pour que ça change.
    Tout ce blabla pour dire que j’aime beaucoup ton article 🙂
    Quant à me plaindre J’EN AI MARRE DE PAS AVOIR D’ORDINATEUR !!!! (il a fini par tomber en panne !)

    Réponse
    • Joanne Tatham

      C’est exactement ça Clémentine. Se plaindre encore et toujours des mêmes choses sans rien y faire, c’est une perte d’énergie. Et c’est sans doute qu’on ne se plaint pas à fond une bonne fois pour toutes avant de trouver une solution… ou d’accepter, tout simplement, qu’on n’a pas le pouvoir sur quelque chose et que ben… On n’a qu’à s’en foutre et poursuivre sa vie 😉

      Et je compatis puissance mille pour l’ordinateur !

      Réponse
  7. Mickaella

    Merci ! C’est vrai que c’est bon de se plaindre de temps à autre, ça nettoie les pensées !
    J’en ai MAAAAAARE de ne pas savoir ce que je veux VRAIMENT !!!!!!

    Réponse
    • Joanne Tatham

      Bien Mickaella ! Maintenant, quelle est la plus petite action possible pour découvrir ce que tu veux vraiment ? 😉

      Réponse
  8. Isabelle

    Certes, mais en se plaignant , on se débarrasse de son poids chez lez autres. Si tu te sens plus légère , n’est-ce pas que tu t’es débarrassée de tes problèmes en les filant aux autres. L’autre est-il mon ami ou ma poubelle? je pose la question. Je dis cela parce que cela m’est arrivé bien des fois. Si le plaignant ne cherche qu’à se plaindre sans chercher à trouver de solutions, sinon le plaisir de se plaindre… cela donne la désagréble impression de devenir son paillasson. N’y-a-t-il pas une certaine élégance à ne pas trop se plaindre? Voilà…

    Réponse
    • Joanne Tatham

      Isabelle, tu as loupé le « Une fois que les émotions négatives ne sont plus en moi, elles libèrent de la place pour les solutions » et le « Mais attention, sans vous vautrer dans vos plaintes, hein ! Sinon, ça marche moins bien. »

      Réponse
  9. Isabelle

    Bonjour Johanne’merci pour toutes vos reflexions,
    j adore…..j y cogite…
    Je me permets de réagir a la description de vos symptômes-le mot virus m a interpellée'(je suis en pleine recherche sur la maladie de LYme, mon pere est en phase 3 d une neuroboreliose’qu aucun medecin n adecouvert-plus de 10 ans d infection donc-)’j ai demandé une recheerche fin aout, positive)bref, cette maladie est appelee la grande imitatrice, et j ai vu que cette borrelie peut se mettre dans les yeux, donner ce que vous avez eu(.le test français n est pas fiable.du tout…)et les medecins pas au point….en france
    Juste pour vous passer l info….parfois il suffit d un mot …..allumer l attention….
    bon rétablissement félicitations générales pour votre parcours 😉

    Réponse
    • Joanne Tatham

      Merci Isabelle 🙂
      Je suis désolée pour ton père :/

      De mon côté mon ophtalmo a confirmé ses suspicions un peu plus tôt cette semaine : il s’agirait non pas du virus de l’herpes comme il l’a pensé initialement, mais de la kératite de Thygeson, dont on ne connait pas l’origine, mais dont on sait qu’elle est chronique. La maladie est donc toujours là, et peut se réveiller de nouveau dans un mois ou dans un ou deux ans… et disparaitre définitivement d’elle même. En attendant, les traitements servent surtout à éliminer les symptômes et la douleur… ma foi, c’est déjà pas mal ! 😉 Et ça ne laisse pas de séquelle apparemment, ouf ! 🙂

      Réponse
  10. Isabelle

    Je ne savais pas si j allais etre lue-!!!!rire,
    Vous m avez répondu vite,merci…oui,mon pere c est triste,-perte de l équilibre et il a du mal à parler,mais est très agé…89 ans.
    .pensant qu il y a toujiurs un coté positif,
    Je suis devenue très attentive aux symptômes des gens autour de moi, tant de nouvelles pathologies, souvent peu de solutions du côté médical. ..
    Et ce matin je me suis réveillée en pensant à vous,il fallait que je vous passe le message
    Voila,;) c est fait,
    bons préparatifs de noel,bonnes fêtes ….
    Plein de lumière pour vous
    Bien à vous

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.