fbpx

Surtout, ne pas chercher à être utile

par | 12 commentaires

Je ne suis pas là pour être utile.
Ce sont les premiers mots qui ont glissé de mes doigts à mon clavier, de mon esprit à mon écran.

C’est étrange à écrire lorsque l’on a un métier centré sur l’autre, le service, l’aide, l’accompagnement.
Et pourtant… c’est vrai. Je ne suis pas là pour être utile.

« Là », c’est ici, sur mon blog.
C’est aussi sur FacebookTwitterInstagramPeriscope-Snapchat*.

Je me souviens d’une époque où je bloguais ce qui me passait par la tête et dans le coeur, sans calcul, sans réflexion poussée, sans liste, sans technique étape par étape, sans jour précis, sans webmarketing.

Tous ces « trucs compliqués » (qui ne le sont pas vraiment, mais en tout cas ne sont pas « naturels », instinctifs) je les gardais pour le(s) boulot(s).
Mais ma présence en ligne, c’était juste moi. Et bon sang, qu’est-ce que je prenais comme plaisir ! Tout le temps. Systématiquement. Sinon, je ne faisais pas.

Et puis un jour, j’ai créé mon activité et ma présence en ligne a dû refléter ça.

Écrire avec un objectif.
Écrire pour obtenir un résultat.

Donner des conseils, des astuces, du concret, du pratico-pratique.
Tout le temps. Systématiquement.
(je ne sais plus qui – ielles sont sans doute plusieurs – ni comment on m’a mis ça dans le crâne)

Et j’ai oublié d’être juste moi. Simplement.
Parce qu’à les écouter, les pros du webmarketing, être soi n’est pas très utile. Et il faut être utile !

[[Avance rapide à aujourd’hui]]

Cette année, mon mot-guide, mon thème est : « CENTRÉE« .

J’en discutais tout récemment avec ma partenaire et amie, Laurence : être centrée veut dire de  nombreuses choses pour moi.
Des choses qui parlent notamment d’alignement, d’authenticité.

Cette année, clairement, je veux plus d’authenticité et de simplicité. Plus de spontanéité. Plus d’intuition. Plus d’instinct.

Je n’ai pas à chercher à être utile. Je n’ai pas à être utile à tout prix, tout le temps, partout.

Je suis juste là pour être moi.
Joanne. Joanne Tatham. *@JoanneTatham.
Partout. Tout le temps. Moi.
Trentenaire-métissée-tatouée-piercée-frisée-parisienne-à-bruxelles-coach-mentor-auteure-blogueuse-amie-épouse-femme-féministe-entrepreneure-introvertie-… peu importe le qualificatif utilisé, je suis juste moi, là, ici, maintenant.

Il suffit parfois d’être pour attirer.
C’est un peu la même chose dans les relations sentimentales, non ? Pas forcément besoin de sortir le grand jeu pour séduire.

Et c’est d’ailleurs quand c’est le plus fluide que c’est le plus agréable, quand c’est le plus simple que ça se passe le mieux.

J’aime le concret, les astuces, le pratico-pratique. Mais j’aime aussi être inspirée par une simple présence, capter l’énergie de l’autre dans ses écrits, dans ses photos, dans ses manifestations a priori inutiles.

J’aime osciller entre les deux. Et je tâcherai le montrer un peu plus cette année.

Ça veut dire parler un peu plus de moi.
Ça veut dire écrire probablement plus.
Ça veut dire écrire d’autres jours que le jeudi, pourquoi pas.
Ça veut dire ne pas forcément alterner parfaitement article et vidéo.
Ça veut dire ne pas toujours être « utile ».

Si tu as des questions auxquelles tu aimerais que je réponde, je le ferai toujours avec plaisir.
Mais je ne serai pas juste utile.
Je serai aussi juste moi.

Raconte-moi !

Et toi, que vas-tu faire cette année dans ton activité pour être plus authentique, plus alignée, plus centrée ?

Dis-moi tout dans les commentaires 🙂

Apaisée, Reconnectée & Inspirée

Tu entres – ou souhaites entrer – dans une nouvelle saison de ta vie/ton activité et…
Tu souhaiterais te sentir sereine, solide et alignée ?
Tu ressens le besoin d’apporter plus de calme dans ton quotidien ?
Tu aimerais te reconnecter simplement à toi-même & à tes désirs ?
Tu te sens appelée à t’appuyer sur les énergies qui t’entourent pour (re)trouver et honorer ton flow ?

…Cette Expérience en ligne a été conçue pour toi !

À propos de Joanne Tatham

À propos de Joanne Tatham

Rédactrice Web et Consultante en stratégie de contenu, Joanne aide les entreprises à augmenter leur visibilité sur les moteurs de recherche à long terme grâce à des contenus web optimisés.

Coach en Communication Digitale et en Développement Personnel, elle aide également les entrepreneures solo, créatives passionnées, artistes engagées, et accompagnantes investies à déployer leur présence en ligne et à faire face aux challenges de l’entrepreneuriat avec plus de sérénité.

Amatrice de simplicité, elle est également l’auteure du livre « J’arrête le superflu ! » (éditions Eyrolles).

Pour en savoir plus à propos de Joanne, clique ici »

 

12 Commentaires

  1. Laure

    100% d’accord ! Je pense que plus on est soit-même et surtout en accord avec soi-même plus on peut être utile aux autres. Et plus on dégage quelque chose de positif qui attire les gens naturellement. Sûrement parce qu’on est bien et unifié.
    Mais c’est loin d’être facile, et pour ma part c’est une longue quête depuis longtemps, qui commence enfin à aboutir 🙂
    Merci pour tes articles Joanne !

    Réponse
    • Joanne Tatham

      C’est exactement ça Laure !
      Pas facile, ce chemin… il faut apprendre à désapprendre et s’autoriser (entre autres).
      Essayons ensemble, en parallèle 😉

      Réponse
  2. Clotilde

    Hello !!
    C’est intéressant de réfléchir à cette notion d’utilité. Je pense que l’on est utile au monde quand on est soi même et que l’on se sent alignée à ses aspirations/valeurs/envies. (Pour moi, plus de personnes épanouies = plus d’harmonie, de beauté, de sens… dans le monde).
    En même temps, je rapproche l’idée de l’utilité au fait d’apporter de la valeur aux autres à l’échelle que l’on choisit. Pour moi les deux ne sont pas antithétiques. Qu’en penses tu ?
    Sinon, oui un site avec trop de webmarketing (sans âme) donne un aspect « mécanique » et laisse sûrement moins de place au flow et à l’intuition, mais si ça peut te rassurer je n’ai jamais eu cette impression te concernant, bien au contraire.
    Merci !!

    Réponse
    • Joanne Tatham

      En fait, quand je parle d’utilité ici, je fais référence à « être pratico-pratique », écrire des articles sous forme de listes, de conseils, rédiger des titres qui « donnent envie de cliquer » (pour ne pas dire « clickbait »)…
      Et je pense qu’on peut apporter de la valeur autrement. Sans nécessairement se dire « bon, qu’est-ce que je vais leur apprendre aujourd’hui », mais en suivant son instinct.

      Effectivement, les deux ne sont pas incompatibles. Mais quand on passe beaucoup (trop ?) de temps dans le mode de fonctionnement 1, il faut faire un effort pour en arriver/revenir au 2 !
      Simplifier n’est pas facile quand on a l’habitude de tout compliquer 😉

      Réponse
      • Clotilde

        Intéressant. Je comprends ton approche !!

        Réponse
  3. cindy

    Je vais te dire merci joanne. Je suis une grande fan de Céline bourra qui prône tout cela. Et je vois que beaucoup se libère et forcément cela donne l exemple et donne envie.

    J ai juste envie d être moi aussi et tout le temps comme toi comme vous toutes.

    Réponse
  4. Mélissa Mayer

    Ton article lance une conversation si importante Joanne! Depuis longtemps que j’ai décidé de ne pas offrir de trucs pratico-pratique via mon blogue même si je suis coach pour entrepreneures du mieux-être. J’adore enseigner sur les stratégies marketing et d’affaires, mais je n’ai pas du tout le goût d’en parler sur mon blogue. Ce qui m’inspire le plus, c’est de partager mes réflexions dans le but d’aider les entrepreneures du mieux-être à réfléchir aussi. Je pense que lorsqu’on connait bien les trucs webmarketing et qu’on les maîtrise, on peut se donner la liberté d’écrire de façon plus instinctive et naturelle, et notre communication restera tout de même teintée de nos acquis (qui ont aussi une grande utilité).

    Réponse
    • Joanne Tatham

      Merci Mélissa pour ton commentaire !
      Ce que tu dis me rappelle ce que j’ai appris il y a de nombreuses années concernant la photographie : « il faut maitriser la technique pour mieux s’en affranchir ».

      Tu me permets de réaliser que c’est la même chose avec le webmarketing : une fois qu’on en connait un rayon sur le sujet, on peut effectivement se donner la liberté d’écrire de façon plus instinctive ; mais ce n’est pas pour autant qu’on fait les choses au hasard/qu’on ne sait pas ce qu’on fait !

      Je suis tellement contente d’avoir écrit cet article et de voir cette conversation évoluer et s’étoffer 🙂

      Réponse
  5. Céline Pod

    Merci Joanne pour cet article plein d’authenticité et bienveillant envers toi. On ne s’est jamais adressé la parole et pourtant je rejoins Mélissa autant que je te rejoins ! Ecrire et partager sur des sujets qui ont du sens est essentiel pour moi, je n’en peux plus de lire des articles « 3 clés pour… », « 10 astuces pour… »
    Notre authenticité n’empêche absolument pas notre professionnalisme. Au contraire, elle met en valeur notre vraie valeur ajoutée, celle qui fait … Que nous sommes nous! On l’enseigne pourtant à nos clientes en plus 😉 Je te rejoins totalement! Je m’aligne moi aussi beaucoup plus avec la création d’un nouveau site et une chaîne youtube! Serait-ce 2016 qui nous fait totalement lâcher prise et nous rappelle d' »être », avant tout? 😉
    Merci à toi et au plaisir d’échanger, Joanne.
    Céline Pod.

    Réponse
    • Joanne Tatham

      Merci Céline pour ton commentaire 🙂
      Je crois que 2016 sera différente, oui !

      Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Les meilleurs blogs marketing et développement personnel - […] Surtout, ne pas chercher à être utile […]

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.